Qui sommes-nous ?

Présentation du webdocumentaire et de l'équipe

Le contexte 

Nous sommes 4 étudiants en école de journalisme à l’ISCPA Toulouse : Solène Heydon, Florence Olivier, Virginie Tsiao et Théophile Arlet. Dans le cadre de notre deuxième année de formation, nous devions réaliser un webdocumentaire.

Un webdocumentaire est un documentaire interactif accessible sur Internet, qui comporte plusieurs éléments multimédias comme des photos, des vidéos, du son, et des écrits.

Le sujet 

D’abord partis sur un sujet sur l’accessibilité des handicapés à Toulouse, nous avons complètement fait volte face car nous trouvions que ce sujet était déjà beaucoup traité. Nous avions aussi pensé à un sujet sur la conversion de français à l’islam, afin de voir comment ces personnes vivent cette transformation. Mais il nous est très vite apparu que la faisabilité du sujet allait être difficile dans la région de Toulouse.

Finalement, après réflexion et suggestion d’un de nos membres (Florence), nous avons décidé de nous porter sur un sujet tout autre : la vie en basse saison touristique de la cité de Rocamadour.

Compte-tenu du temps de trajet et de la distance pour aller à Rocamadour, nous avons décidé de nous y rendre sur deux jours du mois d’octobre, pour rapporter tous les éléments nécessaires : photos, son, vidéos. Nous avons passé deux journées entières sur place  afin de rencontrer le plus d’intervenants possible.

Solène Heydon

Normande d’origine, je suis arrivée dans la ville Rose en 2010,  à 17 ans. Avant, le sud était mon lieu de vacances et la Normandie mon lieu de travail. Aujourd’hui, le sud est devenu mon lieu d’études et la Normandie mon lieu privilégié pour les vacances. Étant Normande, je revendique l’appellation “sac” au lieu de ”poche” et “croissant” à la place de “croissant au beurre”.

Le journalisme m’a toujours attiré, et plus précisément depuis la classe de troisième. C’est donc avec passion et sérieux que je suis depuis deux ans les cours à l’ISCPA Toulouse.  

Parfois même un peu trop sérieuse, j’ai tendance à vouloir tout faire toute seule. Mais cette année, pour le webdocumentaire, nous avons une équipe de choc pour nous attaquer à l’étude de la vie en basse saison à Rocamadour.

 

 

Virginie Tsiao

Il était une fois une Réunionnaise à Toulouse. 🇷🇪🇫🇷 C’est l’histoire d’une dénommée Virginie TSIAO, et elle commence maintenant.. Curieuse, aventureuse dans l’âme et émerveillée par le monde des médias, c’est tout naturellement que je me suis vite tournée vers le journalisme après mes années lycées. Quitter sa famille et ses amis pour partir à l’autre bout du monde n’a pas été chose facile mais c’est toujours dans la bonne humeur que j’entreprends tout ce que je fais.

Née le siècle dernier, aujourd’hui, vingt ans plus tard, je me retrouve bel et bien embarquée dans une nouvelle aventure avec Florence, Solène et Théophile, mes petits camarades de l’ISCPA Toulouse, à la découverte de Rocamadour, et toi avec petit lecteur. En constante recherche de nouveauté, je dois l’avouer, c’est une sujet qui me correspond bien.

Florence Olivier

C’est avec un sourire aux coins des lèvres et son téléphone toujours à la main que Florence vous fera découvrir la vie hors saison à Rocamadour. Tout comme sa collègue Virginie, elle est née sous le soleil de La Réunion et a dû affronter près de 11 000 kilomètres pour rejoindre la ville Rose.Passionnée par tout ce qui l’entoure, elle a su très jeune que le journalisme était fait pour elle. C’est donc à l’ISCPA Toulouse qu’elle a décidé de se former à cette profession.

Florence aime travailler en équipe, et sait être attentive aux besoins de l’équipe. Curieuse de nature, elle a visité Rocamadour cet été, et a été charmée par cette ville reconnue pour son aspect sacré et historique. Elle s’est donc posée la question : comment  Rocamadour vit durant la période de basse saison.

Théophile Arlet

Né en région parisienne, il avoue préférer dire « pain au chocolat » plutôt que « chocolatine ». D’humeur taquine et enthousiaste, Théophile apporte de la bonne humeur dans son groupe. Plus jeune de l’équipe, son enthousiasme et sa spontanéité peuvent aussi lui jouer des tours. Seule présence masculine de cette équipe, il essaye tant bien que mal de se faire entendre au milieu des trois filles de caractère qui l’entourent.

Rugbyman depuis l’âge de 5 ans, travail d’équipe, solidarité et entraide sont des valeurs qui lui tiennent à coeur. Après avoir appris à lire dans les colonnes de l’Equipe, c’est tout naturellement qu’il se dirige vers le journalisme sportif.

Share This