Entrée des joueurs sur la pelouse du Stadium. Crédit : Medy Guillonneau

Ce dimanche 11 mars à 21h, malmenés par un bon TFC, Marseille s’est imposé et conforte sa 3ème place de la ligue 1 conforama.

Après deux défaites contre le PSG et un nul à Nantes, Marseille se devait de réagir dans la course à la Ligue des Champions. De son côté Toulouse, engagé dans la lutte pour le maintien, a besoin de points et souhaite profiter de l’absence de Thauvin, blessé, et de celle de Payet, sur le banc.  Les supporters Toulousains ont répondu présent pour cette affiche en prime time sur Canal+. Le Stadium est presque plein. Seul point noir, encore une fois le stade est à moitié Marseillais, comme à chaque rendez-vous entre les deux clubs au Stadium. Heureusement, la trol cam, sortie aussi contre le PSG, vient se moquer de ces « supporters ». De leur côté, le principal groupe d’ultras du Téf, Les Indians déploient un magnifique Tifo pour encourager les joueurs. Tout le monde est prêt. Les 22 acteurs sont en place après un hommage pour saluer la fin de carrière de Johan Elmander, ancien attaquant du TFC et idole d’une génération.

Une entame compliquée  

Le match démarre fort, le TFC, pleins d’intentions exerce un pressing haut. Des efforts qui n’ont duré qu’une minute, car les Olympiens prennent rapidement le dessus avec une frappe de Zambo Anguissa (5ème min) et sont récompensés rapidement à la dixième minute quand Ocampos surgit au second poteau suite à un coup franc de Lopez. Les attaques rapides des Marseillais déstabilisent trop facilement les Toulousains qui n’arrivent pas à ressortir. Gustavo sur un corner (14ème min) puis Germain sur un centre de Sarr (18ème min) manquent de doubler la mise. On se dit que le rouleau compresseur est en marche et que les Violets auront du mal à répondre.

Les Toulousains sortent enfin

18e minute, récupération de Sylla au milieu qui porte le ballon et perce la défense adverse. Il ajuste un bon centre a mi-hauteur pour Mubele qui, du plat du pied, marque son premier but sous les couleurs du TFC.  Un partout, ce but réveille les Toulousains. Ils jouent enfin haut et empêchent les relances phocéennes. A la 28ème minute de jeu Gradel percute, se joue de Rami et centre… pour personne, le ballon file devant le but. Les Toulousains se créent une autre occasion sur un coup franc de Gradel aux 30 mètres dévié par Diop puis repris à bout portant par Sanogo sur la barre(36ème).

L’OM évolue en contre et Ocampos se crée une dernière occasion avant la mi-temps sur une frappe en pivot aux abords de la surface. C’est la mi-temps, les deux équipes ont eu toutes deux leur période et rentrent aux vestiaires sur un nul logique.

Toulouse pousse

 Dès la reprise, le TFC se crée une belle occasion. Belle combinaison sur le côté gauche Sylla-Imbula qui met dans l’axe à Sanogo, effaçant Rami, mais sa frappe trouve un très bon Mandanda. Gros duel tout le match entre Rami qui la joue parfois, voire souvent à la limite de la faute, et un Yaya Sanogo qui monte en puissance. Ce dernier bute une nouvelle fois sur le portier Marseillais qui réalise un arrêt de gardien de Handball pour sauver l’OM (61ème  min). Ce n’est pas fini, puisque sur un nouvel enchainement de grande qualité des Violets, Mubele pense reprendre une frappe repoussée de Imbula, mais il est trop court. Le TFC n’a-t-il pas laissé passer sa chance ?

Les changements décisifs

Les entrées de Amavi, Payet et Mitroglou permettent à Marseille de reprendre la maîtrise. Dès la 74ème minute, Lafont réalise un double arrêt magnifique devant Germain puis Gustavo. Le TFC craque sur une perte de balle au milieu du terrain en transition (78ème  min).  Payet et Mitroglou réalisent un double une-deux de grande classe devant une défense dépassée. Le Grec marque au second poteau pour son retour à la compétition.  Les hommes de Rudi Garcia passeront une fin de match tranquille. Manquant de tripler la mise à deux reprises sur une frappe d’Ocampos puis sur une double occasion de Sarr (très bon latéral, beaucoup moins bon après l’entrée d’Amavi et son repositionnent plus haut) et de Mitroglou qui trouvent le poteau puis la barre. Les Toulousains n’auront plus rien à se mettre sous la dent.

Le TFC 17ème 

Défaite au goût amer du TFC par manque de réalisme due à un Mandanda des grands soirs. Mais tellement logique tant les Toulousains ont semblé parfois inoffensifs. Le Téf pointe à la 17ème place avec un seul point d’avance sur Troyes, barragiste, et Lille, premier relégable. Il va falloir vite se remobiliser pour la venue de Strasbourg le samedi 17 mars à 20 h au Stadium.