Ça vous dit de partir pour l’autre bout du monde ? A Melbourne, où se déroule l’Open d’Australie, premier tournoi du Grand Chelem de l’année. Après une première journée difficile pour les françaises, leurs homologues masculins ont fait mieux, sans que l’on puisse tout de même crier « cocorico ».

Garcia et Cornet, les survivantes

A la veille du second tour, chez les femmes, il ne reste que Caroline Garcia (tête de série numéro 8) et Alizé Cornet pour se hisser jusqu’en finale. Dans leur partie de tableau, plusieurs adversaires redoutables : Elina Svitolina, numéro 4 mondiale, Jeļena Ostapenko vainqueur surprise du dernier Rolland-Garros, la numéro 2 mondiale Caroline Wozniacki et la finaliste du dernier US Open, Madison Keys.

Malgré une match dont elle n’est pas sortie « satisfaite« , Caroline Garcia s’est défaite de l’allemande Carina Witthoeft en deux sets (7-5 / 6-3) pour affronter la numéro 62 mondiale, Markéta Vondroušová, au deuxième tour.

Exit le second grand espoir féminin français. Kristina Mladenovic s’est inclinée face à la n°104 mondiale Ana Bogdan (6-3 / 6-2).

En revanche la numéro trois française Alizé Cornet s’est facilement défaite de la chinoise Wang (6-4 / 6-2). Au deuxième tour, le niveau va s’élever pour la niçoise qui devra vaincre l’allemande Julie Goerges, tête de série numéro 12, 12è au classement WTA contre qui la française n’a jamais gagné en 5 rencontres.

 

Des hommes en demie-teinte

Si les françaises se sont montrées timides, les garçons n’ont pas réalisé de sans faute … A commencer par les défaites surprises de Pierre-Hugues Herbert (6-2 / 6-1 / 5-7 / 7-6) et de Lucas Pouille (6-4 / 6-4 / 6-7 / 7-6), tous deux héros de la finale victorieuse en coupe Davis l’an passé. Tout comme Benoît Paire qui s’est lui aussi incliné en 4 sets face à Guillermo García-López (6-0 / 6-7 / 6-1 / 6-4).

Ils ne sont donc plus que 6 français en lisse avant le début du deuxième tour.

Tout d’abord Richard Gasquet qui n’a dû lutter que dans le troisième set face à Blaz Kavcic (6-1 / 6-4 / 7-5). S’il récidive face à Lorenzo Sonego (n°219 mondial), le biterrois risquerait bien de trouver en face de sa route un certain Roger Federer.

Autre rescapé du premier tour, Julien Benneteau s’est défait du japonnais Daniel (6-7 / 7-6 / 6-4 / 6-1). Au prochain tour, il affrontera la terrible tête de série numéro 7, le belge David Goffin qui sort d’une saison 2017 exceptionnelle.

Après une belle année 2017 où il a fini à la 28e place mondiale, Adrian Mannarino semble poursuivre sur sa lancée, après son quart de finale à Sidney, il s’est défait sans trop de problèmes de l’italien Berrettini (6-4 / 6-4 / 6-4).

« Jo » Tsonga n’a pas est bien rentré dans son tournoi face à King (6-4 / 6-4 / 6-1). Lui qui, il y a 10 ans avait atteint la finale avant de s’incliner face à Djokovic, espère aller jusqu’au bout cette année. Mais avant, il faudra se débarrasser de Denis Shapovalov, 50e mondial. Ne vous fiez pas à son classement, à même pas 18 ans, le canadien a déjà battu Raphael Nadal l’an passé, atteint les 8è de finale du dernier US Open. Une édition 2017 du Grand Chelem américain où Tsonga s’était fait sortir au deuxième tour par un certain … Denis Shapovalov.

Après une saison 2017 compliquée, Gilles Simon s’est lui aussi qualifié pour le deuxième tour. Il devra se défaire de la tête de série numéro 10, Pablo Carreno-Busta. Avantage au classement pour l’espagnol mais sur leur deux uniques rencontres, le français est sorti deux fois vainqueur. L’exploit est possible pour Gilles Simon, lui qui a toujours atteint les seizièmes de finale de l’Open d’Australie au cours des 5 dernières éditions.

Et enfin Gaël Monfils, qui, depuis 10 ans, a toujours atteint le 3e tour de la compétition, n’a pas tremblé face au 187e mondial, l’espagnol Jaume Munar (6-3 / 7-6 / 6-4). Après cette mise en jambe, le français devra être d’attaque face à son prochain adversaire : Novak Djokovic. Le serbe, en perte de vitesse depuis un an, avait été éliminé au troisième tour … Un signe pour Gaël ?