Alors qu’il jouait à la console dans un appartement squatté du 10e arrondissement de Marseille, un jeune âgé de 17 ans a été tué d’une balle en plein thorax, vers 3 heures du matin ce dimanche. D’après les marins-pompiers, à leur arrivée, il état en arrêt cardio-respiratoire et n’a pas pu être réanimé. Le jeune homme était connu des services de police et du parquet des mineurs pour des affaires de trafic de stupéfiants. Il était considéré comme une « nourrice », c’est-à-dire une personne chargée de garder la drogue en lieu sûr.

Une douille de calibre 9 mm a été retrouvée sur place par les enquêteurs. Une arme de poing a donc été certainement utilisée. Selon la SRPJ de Marseille, au vu des circonstances, l’hypothèse du règlement de compte ne semble pas faire de doute. Il s’agirait du deuxième règlement de compte depuis le début de l’année, après la fusillade à la Kalachnikov qui avait fait un mort et un blessé grave jeudi soir, à quelques pas du Vieux-Port.

En 2017, les règlements de compte ont pris la vie de 12 personnes. Les deux derniers ont eu lieu le soir du Noël et le soir du Nouvel An, eux aussi dans les quartiers Nord de la cité phocéenne, connus comme étant des quartiers gangrénés par le trafic de drogue et la violence.