Positionné à la dix-septième place en Ligue 1, le TFC doit l’emporter face à Saint-Etienne, un concurrent direct, pour prendre de l’avance sur la zone de relégation. Mais la partie ne s’annonce pas simple, étant donné que l’ASSE ne compte qu’un point d’avance sur son adversaire. Un match où les trois points valent double.

« On ne compte pas les points qu’on devrait compter, il faut qu’on prenne de l’air au classement. C’est un match capital ». Pascal Dupraz sait que le match de dimanche après-midi à Geoffroy Guichard est d’une importance cruciale. Et pour cause, le TFC, 17e au classement, ne doit sa place hors de la zone de relégation qu’à la différence de buts. Pour l’ASSE, la situation est toute aussi urgente. Les Verts ont seulement un point d’avance sur les Toulousains. Pour autant, l’entraîneur du Toulouse FC veux s’appuyer sur les dernières performances de son équipe. « Il faut retenir que notre jeu est plus conséquent, ça va payer. La clé, c’est de continuer à faire ce que nous faisons. Il faut tout faire pour récupérer le ballon plus vite et plus haut. Il n’y a aucune raison qu’on ne réussisse pas ». Malgré tout, les statistiques parlent d’elles-mêmes. Hors de ses bases, le TFC est dernier de Ligue 1 avec seulement 5 points au compteur pour 1 seule victoire. C’était le 21 octobre dernier à Angers (0-1).

 

« Il ne faut pas être inhibé par l’enjeu »

Si le TFC a du mal à l’extérieur, Sainté n’est pas au mieux à domicile et doit faire face à la colère de ses supporters. Même si les hommes de Jean-Louis Gasset se sont imposés face à Nimes en Coupe de France le week-end dernier, la dernière victoire en championnat dans le chaudron remonte au 14 octobre dernier face à Metz (3-1). Deux équipes qui ont besoin de points vont donc s’affronter dimanche à Geoffroy-Guichard. Mais pour Corentin Jean, l’attaquant haut-garonnais, l’enjeu ne doit pas prendre l’emprise sur le match : « Il ne faut pas être inhibé par l’enjeu. Il faut mettre de l’enthousiasme et jouer ensemble ». Muet en championnat cette saison, le natif de Blois, avoue que même si cela lui « trotte dans la tête », il fera son « maximum pour le collectif ». Il serait bien inspiré de débloquer son compteur dimanche, dans un match que les Toulousains devront jouer sans complexe s’ils veulent sortir la tête de l’eau.