Bureaux en open space, salles de réunions, baby-foot, canapés … Non vous n’êtes pas au siège de Google mais bien en plein centre-ville de Toulouse à deux pas du métro Esquirol où sont regroupés les locaux de 10 start-up toulousaines. Ce lieu unique s’appelle At Home , et c’est la première étape de notre enquête sur le monde des start-up à découvrir très prochainement sur le24heures.fr

Créé par 5 jeunes entrepreneurs en 2015, At Home est un espace de travail où sont réunis les locaux de 10 start-up toulousaines. Un lieu pensé par des entrepreneurs pour des entrepreneurs dans le but de les accompagner dans l’essor de leur société. Pour cela At Home propose d’accueillir les locaux de ces jeunes entreprises dans un espace optimisé de 1000 m2 avec tout le confort nécessaire (salles de réunion , bureaux spacieux, espaces détente etc.). Un lieu unique dans le centre-ville qui représente bien plus qu’un simple espace de co-working pour cette nouvelle génération d’entrepreneurs.

« Chez At Home il y a une véritable plus value car on propose d’intégrer une communauté d’entrepreneurs soudés qui partagent les mêmes ambitions et avec qui vous pouvez échanger. Ce n’est pas juste des murs, un bureau et des chaises car ça n’aurait aucun intérêt. La solitude, c’est la pire des choses pour un entrepreneur »

Arnaud Thersiquel, co fondateur et directeur d’At Home.

At Home regroupe en tout environ 130 salariés avec une moyenne d’âge d’environ 25/30 ans. Ils sont community manager, développeurs, graphistes ou encore commerciaux et travaillent pour l’une des 10 start-up présente chez At Home. Il y a Liberty Rider qui développe un application prévenant directement les secours lorsque vous avez un accident, Yestudent, le Airbnb des étudiants ou bien MyNomadFamily, site de locations de vacances spécialement conçu pour les familles avec enfants.

Brice lui est le co fondateur de Cats Pads (un distributeur de croquettes pour chat connecté). Ce jeune entrepreneur a installé son équipe dans les locaux d’At Home 6 mois après leur ouverture car cela représentait de nombreux avantages.

« At Home c’est un peu comme une collocation. On mutualise nos moyens pour se payer un super local en plein centre ville avec un open space géant, des salles de réunions, un espace détente. On peut se stimuler, se motiver entre nous. Dès qu’on rencontre un problème il y a forcément quelqu’un qui l’a déjà rencontré même s’il bosse pas pour la même boîte que nous donc on peut s’entraider et rapidement débloquer la situation »

Brice Cavelier, co fondateur de Catspad

Des conditions de travail optimales

Dans la salle de détente, une table de ping pong et un baby foot sont installés pour que les salariés se détendent. Photo DR AH

Des hipsters qui bossent allongés sur un canapé avec un mac sur les genoux, une pause ping-pong ou babyfoot entre deux réunions, un open space géant … C’est vrai ça fait un peu stéréotype de la start-up à l’américaine, mais au fond qui n’a jamais rêvé de ce genre de job ? Et bien c’est comme ça que ça se passe chez At Home où les employés bénéficient d’une réelle liberté dans leur travail. Et d’après Brice cela permettrait d’être encore plus productif.

« On essaye de créer pour nos employés les conditions de travail qu’on a toujours voulu pour nous. Travailler sur un canapé, avoir un baby foot et une table de ping pong dans la salle de détente, écouter de la musique en travaillant, faire les horaires qu’on veut … Toutes ces choses participent au bien être dans le travail et on se rend compte que lorsque les gens sont très libres et heureux dans leur travail, ils sont capables de bosser encore plus que ce qu’on leur demande »

Des conditions de travail qui doivent en faire saliver plus d’un et qui donnerait presque l’envie de monter une start-up soi-même. Mais d’ailleurs comment fait-on pour lancer sa propre entreprise ? C’est si facile ? Réponse dans les prochains  jours dans la suite de notre enquête sur le monde des start-up.