L’arrêté municipal sur les bars trop bruyants prend effet dès février. Et déjà 12 établissements sont dans le collimateurs de la commission communale du débit de boissons. Ces derniers pourraient les contraindre à fermer leurs enseignes plus tôt, selon côté Toulouse.

La commission communale du débit de boissons n’a pas perdu de temps ! Elle a déjà cité 10 bars et 2 épiceries de nuit qui, selon eux, créent des troubles à l’ordre public. La commission qui s’est réunie le 27 janvier a déjà adressé un courrier aux enseignes ciblées. Elles ont jusqu’au 3 mars pour répondre aux faits qui leur sont reprochés, puisque c’est à cette date qu’elles seront reçues.

Fermeture dès 21 heures

Les enseignes risquent une fermeture anticipée, actée par le maire, Jen-Luc Moudenc. Ainsi, elles devront fermer à 21 heures au lieu de 2 heures du matin. Comme premier avertissement, cette fermeture ne serait effective que 8 jours mais pourrait aller jusqu’à un mois en cas de récidive.