Qui est Cindy Bredelet, la reine du fait main made in Toulouse ? Portrait.

À seulement 26 ans, Cindy Bredelet semble avoir déjà touché à tout. Et c’est le cas de le dire pour cette passionnée du fait-main. Après un BTS assistance en gestion, cette franc-comtoise d’origine se tourne vers l’animation pour enfant. « J’ai toujours aimé m’occuper des enfants, les divertir. Cela fait partie de mon côté créatif  » confie la jeune femme. Un côté créatif qu’elle a souhaité faire partager. Féminine et coquette, elle se lance tout d’abord dans la création de bijoux artisanaux. « C’est pour moi un plaisir de créer, je cherchais à faire des choses originales, colorées. » Elle commercialise ses créations par le biais des réseaux sociaux, ainsi que sur le site A little market, spécialiste du fait main. « Entre l’achat des matières premières et les ventes, je m’y retrouvais, cela fonctionnait plutôt bien. » Après avoir choisi de devenir auto entrepreneuse, la créatrice commence également à commercialiser ses bijoux sur les marchés, spécialisés dans l’artisanat.

Comme un appel du destin

En août 2014, elle donne naissance à un petit Léon, un changement radical dans sa vie de femme mais également dans sa vie professionnelle. « Mon fils a été un déclic, j’avais envie de changer d’activité et de me consacrer uniquement aux créations pour le plus jeune âge. » Un amour pour les enfants et un côté créatif qui finissent par s’associer pour créer
Merci qui ?, site de vente en ligne de créations pour bébés. Et comme le hasard fait bien les choses, la jeune femme reçoit un petit coup de pouce. « Un jour, j’ai retrouvé dans un placard des mètres et des mètres de tissus qui appartenaient à ma grand-mère, j’ai décidé de les utiliser pour mes créations. » Bavoirs assortis à la pince pour sucette, tableaux chasseurs de mauvais rêves ou encore décorations de chambre, Cindy Bredelet s’inspire de son fils pour ses nouvelles créations. « Je suis maman, alors je sais ce dont les autres mamans peuvent avoir besoin pour leur bébé. Mais j’espère toujours trouver LE truc original jamais inventé, en m’inspirant du quotidien avec mon fils. » Toujours très présente sur les marchés artisanaux, la jeune femme continue de commercialiser ses créations sur internet et depuis peu, en dépôt vente à la boutique toulousaine Les affreux Jojo, rue Sainte-Ursule.

« Le marché de la petite enfance est plus difficile que celui des bijoux, cela met un peu plus de temps à décoller, tout dépend des naissances. » Retenue parmi de nombreuses candidatures, Cindy Bredelet a eu la fierté de pouvoir présenter ses créations lors des journées du fait main, les 6 et 7 juin 2016 à Toulouse. Elle souhaite désormais développer son activité et pouvoir totalement en vivre. « Mon objectif est d’ouvrir ma propre boutique » confie-elle.