Après l’inondation de la station le 9 janvier dernier, Tisséo espère pouvoir rouvrir la station de métro Saint-Agne courant février. Mais seuls les escaliers fixes seront accessibles. 

Les eaux ont intensivement envahi la station Saint-Agne le 9 janvier dernier après la rupture de canalisation, stoppant net la ligne B du métro. À ce jour, les pièces électriques sèchent encore dans une entreprise spécialisée. La bonne nouvelle, c’est que Tisséo envisagerait une réouverture de la station dans le courant du mois de février, une fois les gaines de ventilation remplacées. La mauvaise nouvelle, c’est qu’à cette date ni les ascenseurs, ni les escaliers mécaniques, ne fonctionneront à nouveau. « Ils nécessitent une maintenance lourde et seront remis en service dans un délai plus long », précise Tisséo. Les usagers devront donc utiliser les escaliers.

Qui va payer ?

Les expertises sont toujours en cours pour évaluer le montant des dégâts matériels et les conséquences financières de l’arrêt partiel de la ligne B. Selon Jean-Michel Lattes, président de Tisséo, c’est l’assurance de Veolia, le concessionnaire du réseau de distribution de l’eau, qui prendra en charge ce gros incident.