Logements insalubres, surpeuplés ou absence totale de domicile, le rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre, qui paraît mardi 31 janvier, dépeint un triste constat. 12,1 millions de Français sont touchés par la crise du logement, avec des situations très diverses qui dépassent la sphère des sans-abri.

Ce rapport se base sur des chiffres issus d’une enquête nationale sur le logement. La crise recouvre en réalité des difficultés très diverses : la précarité énergétique, l’absence de domicile, les appartements surpeuplés, ou encore l’absence d’eau courante. Parmi les 12,1 millions de Français touchés par la crise du logement, 4 millions sont mal-logés. D’après la Fondation, 896 000 personnes ne possèdent pas leur propre logement, parmi elles, les sans-domicile représentent 143 000 personnes en France. Mais cette estimation peut être contestée, puisque l’enquête est réalisée auprès des services d’hébergement d’urgence, ou de restauration rapide. Car il ne faut pas oublier que beaucoup de SDF ne sollicitent pas ces services.

Plus de 2 millions de personnes privées de confort

Le mal logement n’est pas qu’une histoire de quatre murs et un toit. 2 090 000 Français ont donc une maison, ou un appartement, mais sont privés du confort de base, comme l’eau courante, une douche, des WC intérieurs, un coin cuisine, ou un moyen de chauffage. Des problèmes qui peuvent, en plus, affecter la bonne tenue de la maison à cause de l’humidité, les moisissures, les infiltrations d’eau, la mauvaise isolation ou les installations électriques dangereuses.
Autre difficulté, le surpeuplement. 934 000 personnes s’entassent dans des appartements ou des maisons. La Fondation se base sur les ménages auxquels il manque deux pièces par rapport à la norme de peuplement (une pièce de séjour pour le ménage, une pièce pour chaque couple, une pièce pour les célibataires de 19 ans et plus, une pièce pour les enfants de moins de sept ans, sinon, une pièce par enfant).
Si certains sont entassés dans un seul et même logement, d’autres sont contraints de loger chez un tiers, et ils sont 643 000 en France. Encore plus précaires, 85 000 personnes vivent dans des habitations de fortune (caravanes, squats, caves, tentes, etc.).

12 138 000 de Français fragilisés par la crise du logement

Toutes ces personnes sont touchées par la crise pour diverses raisons. 1  210 000 locataires ont des impayés de loyers ou de charges.
Il y a quelques semaines, une vague de froid s’est abattue sur la France, et la Fondation estime qu’il y a 3 558 000 Français qui ont eu froid, à cause de la précarité énergétique. Et 5 732 000 personnes sont en situation d’effort financier excessif, dépensant plus de 35% de leurs revenus au logement.

La Fondation Abbé Pierre précise tout de même que ce sont les habitants des grandes villes qui sont les plus touchés : ils sont 12% des les zones rurales, 25% des les villes de plus de 100 000 habitants, et 27% dans l’aire urbaine de Paris.