Suspect-clé dans les attentats du 13 novembre 2015 à Paris et du 22 mars 2016 à Bruxelles, Mohamed Abrini a été convoqué par un juge d’instruction de Paris, lundi 30 janvier. 

C’est un aller-retour de courte durée. Mohamed Abrini, « l’homme au chapeau » détenu à la prison de Nivelles, en Belgique depuis le 9 avril 2016, a passé la matinée du 30 janvier à Paris. Il a été auditionné par l’un des six juges d’instruction en charge de l’enquête des attentats du 13 novembre. Ses avocats français et belges, maître Emmanuel Pierrat et Stanislas Eskenazi, ont affirmé à L’Express que Mohamed Abrini avait été mis en examen pour plusieurs chefs d’accusation, dont « participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un assassinat ». « Le juge d’instruction ne lui a pas posé de questions », ont-ils rajouté. Mohamed Abrini est directement reparti pour sa cellule en Belgique.

Après son arrestation en avril dernier, il avait reconnu avoir accompagné les deux kamikazes à l’aéroport durant les attentats du 22 mars à Bruxelles. Il était aussi apparu sur des vidéos de caméra-surveillance en compagnie de Salah Abdeslam, deux jours avant les attaques du 13 novembre.