L’Américaine Serena Williams a remporté samedi l’Open d’Australie, premier tournoi du Grand Chelem de l’année. En finale, elle a disposé de sa soeur, Venus, en deux manches (6-4, 6-4). Elle remporte son 23e titre en Grand Chelem.

Où s’arrêtera-t-elle ? Serena Williams est sans doute devenue samedi 28 janvier la plus grande tenniswoman de tous les temps. A 35 ans, l’Américaine a remporté son septième Open d’Australie aux dépens de sa soeur Venus (6-4, 6-4). Grâce à ce succès, son 23ème dans un tournoi du Grand Chelem, elle efface des tablettes l’ancien record de Steffi Graff. Stratosphérique ! Elle redevient par la même occasion la patronne du tennis mondial en reprenant la place de n°1 mondiale.

22 ans de carrière

Comme un symbole, c’est donc face à sa soeur aînée que Serena inscrit encore un peu plus son (pré)nom dans l’Histoire de son sport. Cette rivalité « soeuricide » n’a eu de cesse de rythmer la carrière des deux joueuses. En 22 ans de tennis professionnel, Serena affrontait Venus pour la 28e fois. Leur premier match date d’ailleurs déjà du tournoi australien, lors du deuxième tour 1998. Elles ont disputé également 9 finales de Grand Chelem. Seules Martina Navratilova et Chris Evert font mieux (14 finales disputées entre les deux joueuses).