Le moral des ménages français s’est nettement amélioré. Pour la première fois depuis dix ans, il retrouve sa moyenne de longue période. Les Français ont-ils fini d’avoir le moral dans les chaussettes?

C’est l’Insee qui a dévoilé cette étude, vendredi 27 janvier. « En janvier 2017, la confiance des ménages dans la situation économique augmente un peu après deux mois de stabilité : l’indicateur qui la synthétise atteint 100, sa moyenne de longue période. Il était inférieur à ce seuil depuis novembre 2007« . Pour affirmer cela, l’Insee a réalisé une enquête, proposant des questions divisées en deux catégories : la première portant sur la situation personnelle, le niveau de vie, et l’autre, sur la perception de l’évolution économique en général.

En janvier, l’opinion des ménages français sur leur « situation financière personnelle future » a gagné 3 points, pour retrouver son niveau moyen de longue période, qui n’avait pas été atteint depuis septembre 2007. Aussi, la proportion des ménages estimant qu’il est « opportun de faire des achats importants » est quasi stable, n’ayant perdu qu’un point, le solde reste tout de même au-dessus de la moyenne. Il en est de même concernant leur opinion sur leur « capacité d’épargne future« . Et les ménages jugeant qu’il est « opportun d’épargner » sont encore plus nombreux, 5 points gagnés, mais le solde reste inférieur à la moyenne.

Les Français ont moins craintes concernant le chômage

Concernant le contexte économique en France, la confiance des ménages français sur le « niveau de vie futur » est plutôt mesurée, avec un solde quasi stable, seulement 1 point en moins.
Déjà depuis octobre 2016, les craintes des ménages sur le chômage avaient fortement diminué. En janvier 2017, elle baissent de nouveau de 3 points. Le solde se retrouve désormais à son plus bas niveau depuis juin 2008. En revanche, les Français prédisent une hausse des prix : « En janvier, les ménages sont plus nombreux qu’en décembre à anticiper une hausse des prix au cours des douze prochains mois : le solde grimpe de 4 points (après déjà +12 points le mois précédent). À son plus haut niveau depuis février 2014, il excède encore plus sa moyenne de long terme« , détaille l’Insee.

Il va de soit que cette nouvelle de l’Insee est une bonne nouvelle, aussi bien pour la population que pour le gouvernement. Le moral des Français est primordial pour estimer le niveau à venir de la consommation en France, c’est un élément-clé de la croissance et de l’investissement.