Le chocolat est un aliment dont les français raffolent ! Ils en consommeraient près de 7 kilos chaque année d’après les chiffres du syndicat national du chocolat, et 83 % affirment en manger au moins une fois par semaine. On lit aussi parfois que le chocolat aurait des vertus pour la santé, mais est-ce bien vrai ? 

Noir, blanc, au lait, aux noisettes, fourré, aux fruits … Il existe de très nombreuses façons de déguster du chocolat, des plus conventionnelles au plus exotiques. Tout le monde en raffole, et certains se disent même totalement addict au point de ne pas pouvoir s’en passer. Un phénomène conforté par plusieurs études menées par des chercheurs qui tendent à démontrer que le chocolat pourrait aussi constituer un atout d’un point de vue santé. Il préviendrait des maladies cardio-vasculaires, stimulerait notre cerveau ou encore notre mémoire. Il serait même un remède anti-déprime. Super nouvelle ! Mais le chocolat a-t-il vraiment plus de bienfaits pour la santé que d’inconvénients ? Pas si sûr …

 » Certes le chocolat contient des apports positifs pour la santé comme du magnésium, du potassium, des fibres, du fer et même du calcium que l’on retrouve dans le chocolat au lait ou blanc qui peut être bénéfique pour les gens qui ne mangent pas de produits laitiers. Mais c’est aussi une source d’apports d’acides gras saturés et de sucre qui ne sont pas bons pour le corps. On ne doit pas culpabiliser d’en consommer, mais il faut quand même respecter certaines quantité car c’est avant tout un aliment plaisir »

Natacha Baltanas, nutritionniste à Aucamville

Vous l’aurez compris le chocolat ne fait pas exception. Malgré ses vertus, il doit comme tout aliment être consommé avec modération. Mais alors est-il préférable de manger du chocolat noir, du chocolat au lait ou du chocolat blanc ?  D’après notre nutritionniste Natacha Baltanas, il faut avant tout aller vers celui que l’on préfère car le résultat sera le même, notamment pour le chocolat noir et le chocolat au lait qui ont un apport calorique quasiment identique mais qui vont principalement se différencier par leurs apports en glucides (le chocolat au lait est plus riche en sucre) et en lipides (le chocolat noir plus riche en matière grasse). Le chocolat blanc sera quant à lui plus riche en calcium. Mais pour Pierrette Marty, naturopathe à Paris, le seul et unique chocolat qui peut avoir des apports intéressants d’un point de vue nutritionnel et santé reste le chocolat « cru ». Autrement dit le chocolat noir, qui est par ailleurs celui qui contient le plus de fer et de magnésium.

« Le chocolat ne peut avoir des apports intéressant que lorsqu’il est consommé sous sa forme « cru », c’est à dire lorsqu’il contient au minimum 70% de cacao. Dans ce cas-là il est notamment source de tryptophane, un acide aminé bénéfique pour l’humeur, le sommeil et le stress … Il est toutefois recommandé de ne pas consommer plus d’un carré par jour car c’est le cacao qui donne tout ça et non pas le chocolat en lui même. Et encore uniquement si cette personne est en bonne santé ! Lorsqu’une personne est en situation de carence, elle va avoir tendance à absorber tout ce qui est mauvais dans le chocolat, quelle que soit sa forme » 

Pierrette Marty, naturopathe à Paris

Exit donc les chocolats fourrés, aromatisés ou encore à base de fruits qui sont bien souvent bien plus sucrés qu’un chocolat « normal ». Mais pas de panique ! Comme l’explique Natacha Baltanas le chocolat est un aliment plaisir, qui peut très bien s’inscrire dans le cadre d’une alimentation équilibrée, « même dans un régime pour perdre du poids », à condition bien sûr de le consommer avec modération. Dans le cas inverse, notre consommation de chocolat peut aussi cacher certains signes selon Pierrette Marty.

« Les envies de chocolat soudaines ou répétées peuvent aussi être un voyant rouge révélateur de carences en magnésium notamment mais aussi en potassium, phosphore ou calcium. La prise de chocolat seule ne va pas permettre de combler cette carence si elle est trop importante ou trop ancienne. Dans ce cas-là il est donc préférable de consulter »

Pour conclure il est important de noter qu’au delà de ses aspects bénéfiques pour la santé,  le chocolat soigne avant tout l’aspect affectif et qu’il comble plus une carence « psychologique » que physiologique.

Des astuces pour allier plaisir et santé

Il y a des façons très simples de se faire plaisir en mangeant du chocolat tout en essayant de limiter ses aspects néfastes. Il est par exemple possible de réaliser des gâteaux qui vont avoir le goût du chocolat sans apporter les calories du sucre comme le gâteau au chocolat et à la betterave ou encore le moelleux sans sucre. Pour Pierrette Marty il existe aussi une astuce pour les amateurs de café qui consiste à déposer un carré de chocolat noir sur sa langue lorsqu’on boit un café, sans sucres bien sûr, et de le laisser fondre. « Une technique qui permet au chocolat de dégager toutes ses meilleures saveurs mais aussi une meilleur assimilation par l’organisme ».