Environ 200 étudiants ont manifesté ce matin à l’université de Toulouse II – Jean Jaurès (ex-Mirail), pour montrer leur opposition au projet de fusion des universités. Ils ont envahi le Conseil d’Administration.

Ils se sont donné rendez-vous aux alentours de 8h30 devant l’université pour former un bloc prêt à envahir la salle du conseil. Malgré l’intervention de la sécurité, les nombreux étudiants et enseignants présents ont envahi de force le Conseil d’Administration qui devait discuter d’une fusion des universités toulousaines. Le conseil à finalement été annulé.

Défendre son indépendance

Cela concerne toute la France, les universités de Lyon, ou encore de Paris. Ici, l’idée est de rassembler sous une même entité les grandes universités publiques toulousaines : Toulouse 1 – Capitole, Toulouse 2 – Jean Jaurès, Toulouse 3 – Paul Sabotier, l’Institut National Polytechnique (INP) et de l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA), afin d’obtenir le label Idex. Mais cette idée est loin de convenir aux étudiants et personnels de l’établissement Jean-Jaurés. « Cette fusion supprimerait totalement notre entité en tant que fac du Mirail (actuellement Toulouse 2 Jean-Jaures N.D.L.R.), de plus il y aurait une possibilité d’augmentation des frais d’inscription ainsi qu’une sélection en première année, on veut combattre tout ça » explique Aurélie-Anne, étudiante et membre de l’UET (Unité des Etudiants Toulousains).