Vendredi 20 janvier, à 17 heures 45 (heure Française), Donald Trump prendra officiellement la place de Barack Obama à la Maison Blanche.

C’est un virage dans la politique Américaine : l’Inauguration Day. Après huit ans de pouvoir, Barack Obama quitte la Maison Blanche pour laisser place au Républicain Donald Trump, élu il y a deux mois. La cérémonie est organisée à Washington DC, capitale fédérale des Etats-Unis mais aussi ville ou l’adversaire du milliardaire, Hillary Clinton, avait remporté le maximum de voix. Donald Trump commencera par un serment sur les marches du Capitole, où siège le Congrès. Il sera ensuite investi par le président de la Cour suprême, John Roberts, vers 18 heures 30. Il deviendra officiellement le 45ème président des Etats-Unis.

Comme le veut la tradition, Donald Trump défilera ensuite sur environ 2 kilomètres, jusqu’à la Maison Blanche. Il sera accompagné par près de 8 000 personnes (différents corps d’armée, fanfares de lycées et d’universités, corps à cheval, représentants des secours, des anciens combattants…). Trois jours de bal seront ensuite ouverts dans toute la ville.

 

La sécurité établie.

Entre 700 000 et 900 000 personnes sont attendues pour l’investiture et les célébrations. Pour assurer la sécurité, près de 28 000 experts (FBI, Police) ont été mobilisés. Des tireurs d’élites seront installés sur les toits, les poteaux, poubelles et boîtes aux lettres supprimés et des périmètres de sécurités seront établis avec des contrôles. Toute la ville sera clôturée par des barages routiers et des camions remplis de sacs.  » Beaucoup de gens pensent que c’est différend parce que c’est Donald Trump. Mais c’est seulement le niveau de danger maximum », a confié Jonathan Wackrow, ancien agent des services secret qui avait travaillé pour l’inauguration d’Obama en 2013, au Washington Post. Ce dispositif devrait coûter une dizaine de millions de dollars.