« Yestudent », c’est le nom d’un site internet lancé il y a trois ans par quatre étudiants de la Toulouse Business School avec un objectif : permettre aux étudiants qui veulent voyager de trouver une chambre partout dans le monde à un prix avantageux tout en faisant des rencontres. D’ici quelques semaines la start-up lancera une véritable application qui rendra son utilisation encore plus fonctionnelle.

On le surnomme souvent le « Airbnb des étudiants ». En 2014 quatre jeunes diplômés de la Toulouse Business School ont décidé de créer leur star-up « Yestudent » avec une idée simple : proposer un site internet qui permet à tous les étudiants de trouver un logement temporaire à moindre coût. Pour cela rien de plus simple : il suffit de rentrer le lieu, la date d’arrivée, de retour, le nombre de voyageurs puis le site se charge de sélectionner une liste de logements qui pourraient vous convenir en fonction de leur localisation. Jusqu’ici rien de bien différent avec un site de réservation de vacances entre particuliers. Mais il y a quand même une petite particularité : là où un site de réservation classique vous propose de choisir un logement, Yestudent vous demande d’abord de sélectionner votre hôte. En effet vous l’aurez compris : ici ce n’est pas le lieu qui est important, mais plutôt les personnes que vous allez rencontrer qui vont pouvoir vous apporter une véritable plus-value pendant votre voyage

« En plus de de vous offrir la possibilité de profiter d’une ville sans claquer tout votre argent dans l’hébergement, l’avantage de Yestudent est de vous proposer d’être avec quelqu’un sur place qui connaît la ville et qui peut partager ses bons plans pour vous la faire visiter. On est beaucoup plus basés sur la rencontre entre les personnes en proposant aux étudiants de louer le canapé du salon ou la chambre du coloc’ qui n’est pas là en ce moment. Le but est d’apporter des solutions aux jeunes qui veulent se faire un peu d’argent et aux autres de faire des économies »

Gwénaël Bonnafoux, co-fondateur de Yestudent.

Une fois que vous avez cliqué sur son profil, vous avez accès à une petite présentation de l’hôte, de son logement, des transports qui se trouvent à proximité … mais surtout aux services qu’il est prêt à vous rendre! Et oui car lorsqu’il complète son profil l’hôte peut cocher jusqu’à 5 icônes selon ce qu’il est prêt à faire pour vous, de la cuisine au guide touristique en passant par le taxi pour venir vous chercher à l’aéroport ou à la gare.

« Le service le plus coché est le « Beer » qui consiste pour l’hôte à offrir le premier verre à l’arrivée de la personne qu’il héberge pour faire connaissance. On voit donc bien que c’est encore cet aspect amical qui ressort le plus chez nos utilisateurs. Souvent ce sont en plus des gens qui ont moins de 5 ans de différences »

Un futur « Uber » du logement ?

Si le concept de Yestudent est plutôt original, il existe quand même quelques petits bémols quant à son utilisation. Et notamment celui de l’application mobile, qui n’est pour l’instant utilisable que pour les hôtes afin de gérer leurs demandes. Vous l’aurez donc compris : impossible de passer par l’application pour réserver une chambre, il faut donc obligatoirement passer par le site internet (ce qui n’est pas très pratique quand vous êtes sur place que vous souhaitez réserver pour le jour-même). Mais ce problème ne devrait plus en être d’ici quelques semaines puisque les développeurs travaillent en ce moment-même pour sortir  en février une application plus fonctionnelle qui permettra également d’évoluer vers plus d’instantanéité afin de mieux répondre aux demandes de logement « immédiat ».

« On s’est rendu compte qu’une grande partie de nos demandes de réservations étaient pour le jour-même ou pour le lendemain. On a aussi constaté que les délais de réponses étaient trop longs. On va donc faire évoluer les choses vers plus d’instantanéité. D’ici un mois nous allons sortir une application grâce à laquelle il sera possible d’avoir une réponse en moins de 10 minutes et d’avoir un choix non pas de demandes à envoyer mais plutôt un choix parmi les personnes qui sont d’accord pour vous accueillir »

Autre problème que certains utilisateurs peuvent rencontrer : le nombre de voyageurs limité à deux personnes. Un inconvénient si vous souhaitez voyager en groupe, mais qui est au final lié au public concerné, à savoir les étudiants.

« Vu que ce sont uniquement des jeunes qui accueillent chez eux, forcément les logements sont plus petits. C’est rare qu’il y ait de la place pour plus de deux personnes. Raison pour laquelle nous l’avons volontairement limité à deux personnes maximum »

Une réputation de plus en plus importante :

A l’heure actuelle, Yestudent est présent dans une cinquantaine de villes à travers l’Europe et récence plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs. La majorité des destinations restent centrées sur les grandes villes françaises et européennes, mais on peut également trouver quelques « hôtes » du côté des Etats-Unis et de l’Australie même si ces offres restent encore peu nombreuses. Mais la start-up compte bien continuer son expansion vers l’international  d’ici 1 à 2 ans.
En résumé, malgré quelques petits défauts, « Yestudent » constitue une alternative économique mais surtout sécurisée (identitées toujours vérifiées, argent bloqué avec un code etc.) pour tout globe-trotter de moins de 30 ans qui souhaite s’expatrier quelques jours dans une ville inconnue et faire des rencontres.

Retrouvez dans le dossier du jour notre sélection des applications toulousaines les plus originales, et les choses à savoir si vous souhaitez lancer votre propre application mobile