Un attentat-suicide dans une base militaire dans le Nord du Mali à Gao a fait au moins 50 morts et 50 blessés d’après un premier bilan provisoire. 

Un camp abritant des troupes gouvernementales ainsi que les membres de divers groupes armés maliens a été la cible mercredi 18 janvier au matin d’une attaque kamikaze. Selon, un bilan provisoire communiqué par l’ONU, l’attaque a fait au moins 50 morts et 50 blessés. Un deuil national de trois jours a été décrété par le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta
 Cette attaque-suicide » avait pour objectif d’« empêcher que le processus de paix et de réconciliation notamment avec le Nord-Mali ne se poursuive », a déclaré le ministre des Affaires étrangères français, Jean-Marc Ayrault. Pour l’heure, le motif de l’attaque reste inconnu. L’hypothèse terroriste semble privilégiée.