Dans un secteur saturé, il est de plus en plus difficile pour une start-up de sortir du lot. Surtout dans le secteur des applications mobiles. En 2015, 3 340 000 applications ont été créées. Face à cette concurrence, il faut redoubler de créativité pour proposer un concept novateur aux usagers. Notre rédaction vous propose quelques unes des application toulousaines les plus originales.

Visant la plupart du temps un public plutôt jeune, les applications font désormais partie intégrante de notre vie. Il en existe de toutes sortes, pour tout ce qui touche de près ou de loin à notre vie quotidienne. Mais leur but premier est avant tout de nous faciliter la vie. Mais pour cela, encore faut-il trouver le bon filon à exploiter. Voici donc quelques applications originales, qui faciliteront la vie des toulousains.

Pour se rencontrer

On ne connaît pas ces personnes, mais c’est une belle photo pour illustrer le mot rencontre./ Photo cc Gongashan

Weezit: Weezit est une application de rencontre créée en janvier 2016 par Nicolas Fotolo. Cette application, destinée aux smartphones, permet de retrouver des inconnus que vous croisez dans la rue en les décrivant par des hashtags. Concrètement, cette application marche de la même manière que le jeu « Qui-est ce ? », vous savez ce jeu où il faut trouver la personne choisie par l’adversaire en la décrivant physiquement. Si vous souhaitez faire des rencontres en sortant de chez vous, il suffit de décrire vos habits par des hashtags par exemple, la personne qui vous croisera devra donc taper ces même hashtags pour avoir un espoir de vous retrouver. Actuellement, cette application compte près de 10 000 utilisateurs sur Toulouse.

Pickn: Pickn est elle aussi une application mobile pour faire des rencontres, mais d’un autre genre. Le but de cette application est d’aider les nouveaux arrivants sur Toulouse, qu’ils soient étudiants ou non, à « briser la glace ». Comment y parvenir, tout simplement en partant du principe que les lieux que l’on fréquente en révèlent beaucoup sur notre personnalité. C’est du moins ce en quoi croit le créateur de cette application, Chérif Mili. Cette application ne fonctionne donc que sur une cinquantaine de lieux, les plus réputés de Toulouse. Les utilisateurs, lorsqu’ils arrivent sur ces « spots » n’ont alors qu’à allumer leur smartphone pour faire remonter les profils ayant fréquenté ces lieux. Ils leur restent alors 48 heures pour tchatter et se rencontrer. Car pour Chérif Mili, « les rencontres doivent se faire en chair et en os ».

Pour se déplacer

Les applications nous servent également à nous déplacer, nous repérer./ Photo cc Jo_ces

Où Est La Grave: Le Dôme de La Grave. Pour les toulousains, c’est un monument incontournable. Et il n’y a pas de raisons que ça ne soit pas pareil pour les autres ! C’est comme ça qu’est né l’application mobile Où Est La Grave, une application qui permet à son utilisateur de s’orienter en fonction du Dôme De La Grave. A l’origine cette application est le fruit d’une blague sur Instagram, les igers (les instagrameurs pour les non initiés) toulousains ayant pris l’habitude de poster des photos de La Grave tous les jeudis.

Téléchargeable depuis mai 2016, cette application permet de mesurer la distance qui nous sépare du monument emblématique de Toulouse et nous indique sa direction, et ce peu importe où l’on se situe dans le monde. Sans conteste l’application toulousaine que le monde attendait.

UT2J: Si l’application précédente permettait de se retrouver dans le monde entier, celle-ci permet en revanche de se repérer à une échelle bien moindre, celle d’un campus. Si vous faites partie de l’Université Toulouse Jean Jaurès, du côté du Mirail, vous avez forcément entendu parler de UT2J Mobile. Cette application, téléchargeable depuis le 20 novembre, permet aux étudiants de l’Université, au personnel, mais également aux visiteurs de pouvoir se repérer dans le campus, en faisant apparaître un plan interactif sur lequel sont présents des Point d’Intérêts.

Dans le mois de janvier 2017, cette application devrait évoluer et afficher également les changements de salles ou d’horaires par exemple. Plus d’excuses pour les étudiants d’arriver en retard.

Pour se nourrir

De nombreuses applications sont créées pour vous proposer les meilleurs restaurants près de chez vous./ Photo cc Awang Muhamad Nasuha

To Good To Go: To Good To Go, c’est l’application qui vous permettra de consommer en satisfaisant votre côté écolo. Grâce à un système de géolocalisation, l’application repère les commerces anti-gaspillage partenaires près de chez vous et qui accepteront de vous revendre à bas-prix leurs produits destinés à la poubelle. Sur Toulouse ils sont déjà 6 partenaires. Un bon geste pour la planète, mais également pour les plus démunis. Pour 2 euros, l’application offre la possibilité à tous les utilisateurs de faire profiter d’un repas aux personnes qui sont le plus dans le besoin.

A l’origine de cette application au concept novateur et éco-responsable, un constat. Celui de l’ONU, qui déclare que dans le monde, 1,3 milliards de tonnes de nourriture sont gaspillées, alors qu’une personne sur neuf meurt de faim dans le monde chaque jour, selon l’organisation Programme Alimentaire Mondial. Un désastre social, économique, mais surtout écologique, quand on voit la quantité d’eau et d’énergie qui a été nécessaire à la production de cette nourriture. Lancée il y a quelque mois, cette application est arrivée sur Toulouse depuis le 17 janvier.

Cotable: Créé en mars 2015, Cotable, c’est le premier réseau social dédié à la cuisine. Il permet aux amateurs de bonne chère d’organiser un repas et d’y inviter qui il veut, que ce soit ses amis, ou alors de simples inconnus à la recherche de nouvelles saveurs. Et si vous souhaitez vous-même dîner chez des inconnus, rien de plus simple. Il suffit juste de remplir un formulaire sur le site et le tour est joué.

Créé par deux jeunes toulousain, le site permet également de noter les gens chez qui l’on va, un peu comme dans « un dîner presque parfait ».

Si vous venez d’arriver à Toulouse, ces applications devraient vous permettre de pouvoir vous acclimater convenablement. Mais de nombreuses autres applications existent, proposant des services plus spécifiques. Certains toulousains ont ainsi créer de tout nouveaux concepts, comme l’application Yestudent, qui propose l’équivalent d’un Airb’n’b où vous ne choisissez pas votre appartement, mais votre hôte.