Depuis lundi 16 janvier, 102 caméras du poste central de surveillance de Toulouse verbalisent les automobilistes mal garés au centre-ville. La présence d’un opérateur 24 heures sur 24 assure la coordination avec les agents de terrain. En ligne de mire : arrêts de bus, de livraison et emplacements réservés aux taxis. Les citadins sont prévenus. Lors du constat de l’infraction, ils n’auront que trois minutes et pas une de plus pour libérer l’espace.

Si pour les forces de l’ordre le bénéfice est réel, certains Toulousains dénoncent un manque de respect vis à vis de leur vie privée.

avec Alizée Marty.