Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), la France a connu l’année dernière une deuxième année consécutive de baisse de la natalité. Ce sont 14 000 bébés en moins qui sont nés l’année dernière.

Les chiffres sur la démographie des Français ont été révélés, en 2016 la population française est grimpée à 66 991 000 habitants, soit 0,4 % de plus qu’en 2015. Mais la population a beau augmenter, le nombre de naissances, elles, baissent. Ce sont 14 000 naissances de moins qui ont été enregistrées en 2016 par rapport à 2015. Depuis 2013, la natalité est en baisse en France mais l’hexagone reste tout de même le pays avec le plus fort taux de natalité en Europe avec en moyenne 1,93 enfant par femme.

Le nombre de décès en recul

Cette progression de la démographie en France s’explique par le recul du nombre de décès. Ce sont 7 000 décès de moins qu’en 2015 avec 587 000 morts en 2016. « Les espérances de vie à la naissance, qui avaient diminué en 2015, retrouvent leur niveau de 2014 (85,4 ans pour les femmes et 79,3 ans pour les hommes). » précise l’étude.

La solde migratoire, elle, est estimée à 67 000 personnes.