L’association  » Mon sourire avenir » a organisé, mercredi 11 janvier, dans la salle de Barcelone, dans le centre-ville de Toulouse, un repas de fête pour des sans-abris toulousains afin qu’ils puissent eux aussi avoir leur soirée de noël.

De grands buffets, des cadeaux, des jolies tables et des serveurs élégants pour une cinquantaine de personnes dans le besoin, ce mercredi 11 janvier, avait des saveurs de repas de fête ou plutôt de repas de noël. Seul, en famille, en couple, entre amies, dès 18h, ils étaient nombreux à prendre place dans la salle Barcelone, en plein centre-ville de Toulouse, transformée le temps d’une soirée en restaurant. Parmi, la cinquantaine de sans-abris, Téophane, un Guadeloupéen, SDF depuis plusieurs mois.

Au menu de cette soirée un peu spéciale, des quiches, des pizzas, du fromage, des plats typiques marocains, des pastillas mais aussi de nombreux desserts pour les plus gourmands.

Crédit photo : E.R

Crédit Photo : E.R

Une quinzaine de serveurs « bénévoles », habillés sur leur 31 ont assuré le service et ont pris soin de leurs hôtes. Pour ces personnes dans le besoin, confrontées pour une majeure partie, à la dure loi de la rue, ce traitement de faveur est tellement rare qu’ils en ont profité un maximum. Il n’y a qu’à voir les sourires qui se dégageaient de leurs visages tout au long de la soirée. Rendre heureuses ces personnes dans le besoin, c’était justement le souhait de Suzanne Maunier. Cette serveuse travaillant en saison à Saint-Lary a posé un jour, pour aider à l’organisation de cette soirée.« Dans le monde dans lequel on vit des actions comme celle-là, ça fait du bien. Je pense, qu’on a tous besoin à un moment donné des autres. C’est pour cela que j’ai voulu m’investir. De voir ces enfants, ces parents, ces familles dans le besoin qui sont reconnaissants, c’est tout simplement du bonheur » confesse Suzanne.

Une femme au grand cœur à l’origine de l’événement.

Derrière ce beau projet, se cache Soukaina El Haous. Cette jeune femme pétillante et pleine d’énergie est la présidente de l’association  » Mon sourire avenir « . Une association humanitaire qu’elle a créée il y a tout juste un an et qui vient en aide par le biais de multiples actions ( distribution de couches, spectacles, collecte de vêtements, repas etc.. ) aux sans-abris, aux orphelins mais également aux personnes âgées.« L’association vient en aide à ces personnes qu’on a tendance à oublier. J’essaie de faire un peu pour tout le monde. J’ai un besoin de faire du bien aux autres, c’est inné. Je suis hyper active et je préfère mettre mon énergie pour des bonnes causes. » Cette femme au grand cœur, serveuse de profession, profite de ses rares vacances pour venir en aide aux autres, en se rendant notamment lors de ses vacances estivales au Maroc auprès des orphelins.

Soukaina en compagnie d’une invitée qui lui témoigne son affection. Crédit photo : E.R

 

Pour organiser ce repas et ainsi payer la location de la salle, elle n’a pas hésité à enfiler un nouveau costume : « J’ai fait un spectacle d’Edith Piaf dans une maison de retraite. Je suis fan de cette artiste, donc je l’imite pour faire plaisir aux personnes âgées. Et j’ai dit à la maison de retraite de me donner ce qu’il voulait.» Outre son investissement personnel, la jeune femme a pu compter sur le soutien de son entourage, de particuliers venus apporter des vêtements chauds distribués gratuitement durant la soirée mais également sur la générosité de restaurateurs toulousains. C’est notamment le cas de Rezza gérant du restaurant, le Marocain à Toulouse : « J’ai voulu participer et aider ces sans-abris comme je le pouvais. Je suis content de les voir heureux ce soir. Je n’ai pas travaillé ce soir exprès pour venir donner un coup de main et participer à cet événement. »

À gauche, Rezza gérant du restaurant  » Le marocain » accompagné par Soukaina au centre et Suzanne à droite de l’image. Crédit photo : E.R

Pour clôturer en beauté, cette soirée, avant de revenir pour la plupart à leurs galères du quotidien, les invités se sont vu remettre des cadeaux émanant de la tournée du père-noël. Comme quoi, lui non plus ne les avait pas oublier …