En pleine expansion, la quatrième ville de France entre dans une stratégie de développement économique. Une stratégie qui va s’appuyer sur les grand projets toulousains.

Toulouse veut faire de son quartier d’affaire Matabiau le cœur de l’économie tertiaire de la métropole. « Ce quartier dispose d’un grand potentiel de constructibilité pour l’activité bureaux, ce qui représente un véritable atout, explique le maire LR Jean-Luc Moudenc. Des opérations d’aménagement du quartier vont être mises en place pour proposer un environnement de travail idéal aux entreprises du secteur tertiaire. » Les campus d’innovation Toulouse Montaudran Aerospace et Oncopole vont renforcer leur offre de services et engager des travaux d’aménagement afin de proposer des espaces de développement de meilleure qualité pour les entreprises.

« Le projet du nouveau Parc des expositions est un outil essentiel de l’attractivité de la Métropole. »

Le nouveau Parc des Expositions, situé à Aussonne promet de nombreuses retombées économiques pour l’hôtellerie, la restauration ou encore le commerce. « Il doit être mis en valeur et adapté aux besoins du territoire en termes de congrès et d’événements », explique M. Moudenc.

De son côté, le grand projet de la 3ème ligne de métro aura aussi son utilité. Il facilitera en effet l’accès à d’importants bassins d’emploi (Airbus Colomiers, Airbus Saint-Martin, Montaudran…) et permettra également à de nombreux quartiers de la Ville rose de bénéficier d’une surcôte immobilière.

Le tourisme doit être également étudié de près dans le cadre d’un schéma de stratégie de développement économique. Pour la Mairie de Toulouse, « l’objectif est de devenir une destination touristique phare. »

Projet «  coeur de quartier »

La ville rose souhaite investir 5 millions d’euros pour les études, et plus de 40 millions d’euros pour les réalisations programmées jusqu’en 2020 dans des coeurs de quartier. Le but, créer de véritables lieux d’échanges, redonner vie aux quartiers, notamment dans ceux dont le commerce est en souffrance.

Un coeur de quartier est une zone où plusieurs commerces participent au vivre-ensemble et à la qualité de vie des habitants et passants. Cette démarche concerne les cœurs de quartier existants mais aussi ceux en devenir dans les nouvelles ZAC, comme la Cartoucherie ou encore Borderouge…
Améliorer l’offre commerciale et les services de proximité, améliorer la qualité du cadre de vie et dynamiser la vie de quartier restent les trois objectifs clés du projets.

D’ici la fin de l’année 2016, 33 cœurs de quartier prioritaires feront l’objet d’un diagnostic de commercialité avec une liste de préconisations, réalisé entre autres par la Ville de Toulouse, et qui touchera toute la Métropole.

Dans un second temps, les cœurs de quartier feront l’objet d’un diagnostic urbain (détermination des forces et faiblesses) et d’un plan d’actions. Ces études de programmation seront réalisées par les services de la Ville et de la Métropole. Toutes ces opérations seront menées en concertation avec les habitants et les usagers de l’espace public. Leur achèvement est prévu fin 2019 début 2020.