Auteur : Tom GAGNOU

Bergerac : au coeur des QG de campagne à l’annonce des résultats

Pas moins de 20 000 électeurs étaient attendus aux urnes de Bergerac pour le premier tour des élections présidentielles. C’est le candidat Emmanuel Macron qui s’est imposé dans la petite ville de Dordogne dirigée par Daniel Garrigue avec 23,80% des voix, suivi de près par Jean-Luc Mélenchon avec 21,53%, et sa principale rivale, Marine Le Pen, en troisième position à 20,24%. Entre joie et déception, les différents QG de campagne des partis en liste ce se sont exprimés, tour d’horizon des réactions à chaud. « Nous sommes très satisfaits » Un large sourire s’affichait sur tous les visages. Inutile de décrire la joie des partisans du candidat d’En Marche, sorti grand vainqueur de ce premier tour. En arrière-plan des éclats de rire, apparaissent sur l’écran géant les dernières estimations annoncées par les médias. Cette fois-ci c’est sûr, Emmanuel Macron sera au second tour. « Nous sommes très satisfaits d’avoir fait ce score, a déclaré Michel Delpon, référent départemental du mouvement En Marche, sachant que nous sommes à plus de deux points du second ». Avant d’affirmer, « nous pouvons maintenant être certain de remporter les élections présidentielles ». Pour le second tour, Michel Delpon envisage un report de voix favorable pour Emmanuel Macron, convaincu de l’enthousiasme qu’incarne son candidat auprès des Français. « Il reste deux semaines pour achever le travail » Il faut d’abord passer les deux vigiles équipés de bombes lacrymogènes qui gardent l’entrée du QG...

Read More

Après avoir annoncé son soutien à François Fillon, l’ancien chef de l’État Nicolas Sarkozy a reçu ce matin le candidat de la droite pour un petit déjeuner en tête à tête. Sur une photo les deux hommes échangent une poignée de main chaleureuse. Symbole d’unité pour Les Républicains. « François Fillon tenait à le remercier de son soutien » a expliqué l’entourage du candidat, tandis que l’ancien chef de l’État déclarait « (…) compte tenu de l’importance des enjeux, des problématiques que nous aurons à affronter, pas une voix ne doit manquer à François...

Read More

À trois jours du scrutin final, dernier rendez-vous télévisé pour les onze candidats. Ils débattront ce soir sur le plateau de France 2. Pas de confrontation mais une succession d’interviews. Devant les journalistes Léa Salamé et Davi Pujadas, chacun aura droit à 15 minutes de temps de parole pour clarifier son programme et convaincre les indécis. C’est le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon qui engagera les hostilités, coup d’envoi prévu à...

Read More