Auteur : Mélissa Cruz

Sortir de l’Europe, la proposition FN qui effraie les anglais pour l’avenir de la France

Edward Dunne Etudiant en Angleterre Morgan Black Jeune celte William Parry Etudiant en Angleterre Après avoir récemment voté pour le Brexit (sortie de l’Europe du Royaume-Unis), les anglais admettent petit à petit leur potentielle erreur. C’est pourtant une proposition que souhaitaient reproduire nombre de candidats à la présidentielle. Marine Le Pen, candidate FN au second tour de la présidentielle, est l’une d’entre eux, ce qui ne manque pas de faire réagir la population anglaise, qui craint de voir la France marcher sur ses pas. Un constat est clair pour Morgan Black, jeune celte de 20 ans, les anglais quittent de plus en plus la France. « J’aimerai noter que parmi tous mes amis dits Anglais du Collège/lycée, aucun n’est resté en France après l’âge de 18 ans à peu près, et on voit aussi au beaucoup des Anglais qui s’étaient installés en France vendent leurs maison et repartent ces derniers temps. » Les élections présidentielles françaises font parler d’elles jusque de l’autre côté de la Manche. En effet, de nombreux anglais ont un lien plus ou moins marqué avec la population française. Deux jeunes concernés se sont confiés au 24 heures. Ces anglais sont repartis vivre dans leur pays d’origine à leur majorité, le Royaume-Uni, après avoir vécu plusieurs années en France. « Il est largement considéré en Angleterre que le Brexit était une erreur. Les effets néfastes ont été vus par...

Read More

François Hollande président : un dernier vote pour la route

Il se fondrait presque dans le paysage. C’est encore et toujours à Tulle, dans son fief politique que l’ancien président du conseil général de la Corrèze, et futur-ex président de la République François Hollande a glissé son dernier bulletin en tant que chef de l’Etat, dans l’urne, dimanche dernier. Et il n’en était pas moins content ! François Hollande « je n ai jamais cessé de penser à la Corrèze  » #Presidentielle #Tulle pic.twitter.com/qxtGDy8MK5 — Jean-Louis Mercier (@JLMercier19) 7 mai 2017 Le président, qui avait apporté son soutien au candidat ressorti gagnant, Emmanuel Macron, a voté sur les coups de 10...

Read More

L’abstention : plus de peur que de mal

Alors que tous les candidats s’inquiétaient de voir les français aux urnes dimanche, on comptabilise une participation de 76,21 %. Les électeurs étaient 79,48 % à avoir répondu présents aux premiers tours des présidentielles en 2012. Cette année, la campagne électorale a rimé avec la découverte d’affaires polémiques pour plusieurs candidats, ce qui aurait pu altérer la foi des citoyens en la démocratie. En période de vacances scolaires, les votes par procuration ont été nombreux sur le territoire. Qu’est-ce qui a poussé les abstentionnistes à rester chez eux ? Il semblerait que ce soit les plus jeunes qui aient décidé de mettre...

Read More

J-5, le vote au coeur des préoccupations

Un mot dominait hier soir au meeting de Benoît Hamon au zénith de Toulouse : le vote. À cinq jours du premier tour des élections présidentielles, les soutiens du candidat et lui-même abattent leur dernière carte : il faut convaincre les citoyens à se déplacer pour voter et voter par convictions. Il se pourrait que les derniers sondages envoient les adeptes du « vote utile » vers Emmanuel Macron. Mauvaise blague pour Benoît Hamon et ses soutiens qui n’attendent pas la veille du premier tour pour se retourner. Ils sont sept à avoir fait le déplacement pour montrer aux presque 7.000 militants présents,...

Read More

Un programme économique qui fait débat

25 prix Nobel d’économie signent une tribune aujourd’hui dans le journal Le Monde dénonçant l’utilisation détournée de leur image et de leurs travaux au sein de programmes électoraux. Marine Le Pen et ses postions anti-européennes sont particulièrement ciblées. Les lauréats du célèbre prix, dont Joseph Stiglitz et Jean Tirole, qui se prononcent depuis toujours ouvertement en faveur de l’Union Européenne, ne comprennent pas cette association dans ces programme où ils ne se reconnaissent pas. Les principaux intéressés  dénoncent « une instrumentalisation de la pensée économique dans le cadre de la campagne électorale...

Read More
  • 1
  • 2