Auteur : Matthieu Mountels

Les grands projets toulousains en chiffres

Les projets, c’est bien, mais qui va payer ? Nous nous sommes attachés à vous expliquer quels étaient les différents acteurs du financement de quelques projets toulousains. Voici la répartition des coups du projet Matabiau, du Parc des Expositions, et de la troisième ligne de métro. Par cette politique de rénovation, Toulouse compte aussi engendrer un développement économique.   Projet Matabiau On connait les financeurs du projet, mais on ne sait pas vraiment à quelle hauteur chacun participe, le coût des chantiers est cependant lui bien clair, 5,5 millions d’euros, un chiffre qui devrait évoluer en même temps que le projet (détaillé ici) va avancer.   Projet Matabiau Create your own infographics   Le Parc des Expositions Un chiffre un peu plus impressionnant, celui du Parc des Expositions, 311 millions d’euros, dont 179 seront pris par les Collectivités locales.   Le parc des expositions Create your own infographics La troisième ligne de métro Sans doute le projet le plus lourd économiquement à tenir pour Toulouse, avec un coût de 3,8 milliards d’euros nécessaire pour mener à bien les travaux. Cependant, Toulouse Métropole va pouvoir s’appuyer sur de nombreux acteurs, parmi eux, Sicoval (Communauté d’Agglomération du Sud Est Toulousain), l’Etat, l’Union Européenne ou encore le département de Haute-Garonne. Cependant, la Métropole prend tout de même en charge presque 80% des coûts. La troisième ligne de métro Create your own infographics Voilà pour ces trois grands...

Lire l'article

Toulouse : Les 6 axes de projets qui vont changer votre ville

À quoi ressemblera Toulouse dans 10 ans ? Quels sont les réalisations en cours ? Et les projets à l’études ? Bonnes questions ! C’est en tout cas celles que nous nous sommes posées. Des interrogations qui nous semblaient être les principales préoccupations des Toulousains aujourd’hui.  Comment appréhender le futur proche de la quatrième ville de France ? Quelles sont les axes qui plaisent aux habitants, et ceux qui sont encore à travailler ? D’après notre consultation sur Internet (cf sondage « Quel serait votre Toulouse dans 10 ans), l’urbanisme toulousain est un des points forts de la Ville rose. Notamment le centre-ville, de Saint-Cyprien...

Lire l'article

Marianne se débat pour garder la tête hors de l’eau

Il y a de cela une semaine, l’hebdomadaire Marianne annonçait à tous ses lecteurs que ses caisses étaient vides. Vides… en tout cas, pas suffisamment pleines pour subsister dans leur rôle de poil à gratter. Dans leur avant-dernier numéro, le média expliquait qu’il était en cessation de paiement, demandant aux fidèles de les aider, de par un appel au don, à sortir la tête de l’eau. C’était le mardi 3 janvier, le 5, le tribunal de commerce a annoncé que le journal serait placé en redressement judiciaire, protégé pendant 6 mois, tout en continuant de travailler, dans l’optique de revenir sur des finances saines et équilibrées. Il est clair que rien est fait, cependant, est apparue sur Twitter une Une pleine d’espoir et de motivation. Marianne, malgré une baisse de diffusion de 8,3% en 2016, reste optimiste, prêt à sortir de ce mauvais pas....

Lire l'article