LE REGGAETON

Simple phénomène de mode ou réel genre musical ?

L’ÉMERGENCE D’UN NOUVEAU STYLE MUSICAL

Depuis ces dernières années, le reggaeton a émergé et a su hisser ses titres parmi les plus gros hits musicaux. Il s’imposera tout d’abord en Amérique Latine, là où il est né, puis commencera à se faire une place aux États-Unis, en Europe ou encore en Asie. Des paroles simples, des rythmes entraînants, une influence latine et de jeunes chanteurs, qui n’hésitent pas à provoquer : voilà la recette du reggaeton et elle marche. Et pourtant, beaucoup considèrent aujourd’hui le reggaeton comme un simple phénomène de mode, qui s’essoufflera très rapidement et ne parviendra pas à concurrencer les autres genres musicaux. Alors, le reggaeton est-il un réel genre musical ou un simple phénomène de mode ?  Retour tout d’abord sur son histoire, à commencer par sa création dans les années 90…

LE MOUVEMENT À L’HEURE ACTUELLE

Depuis les années 90 le reggaeton a bien évolué, à commencer par son influence sur le monde. Si au départ seuls les pays d’Amérique Latine ont permis le développement de ce genre, depuis quelques années, de célèbres artistes de reggaeton et des hits entraînants ont permis son expansion et son développement à l’étranger. Ainsi, le reggaeton se fait petit à petit une place dans les pays européens, américains ou encore asiatiques. En France, on observe chaque année un nouveau “tube de l’été” de reggaeton, comme le célèbre “Despacito” l’année dernière, qui est devenue la vidéo avec les plus de vues de l’histoire de YouTube et aura permis de faire connaître davantage le style musical. On peut voir sa petite progression dans le monde, rien qu’en observant par exemple les TOP100 de 50 pays, diffusés et mis à jour par Shazam. En avril 2018, les pays écoutant le plus de reggaeton selon Shazam seraient les pays de l’Amérique Latine, avec des pays avoisinant les 50% de leurs chansons du TOP100 qui seraient de reggaeton. Pour sa part, l’Europe se situerait aux alentours des 10%, ce qui représente une réelle progression par rapports aux années 2000 par exemple. Le mouvement se développe donc petit à petit, partout dans le monde.

DES ARTISTES ESSENTIELLEMENT HISPANIQUES

Aujourd’hui seuls quelques artistes représentent “l’élite” du reggaeton, et se font de plus en plus connaître sur YouTube : ils sont en effet une dizaine à comptabiliser des milliards de vues sur YouTube. Même si la majorité des artistes se trouve aux alentours du million de vues.  Daddy Yankee, Maluma, Nicky Jam, J Balvin… Ces noms ne vous évoquent peut-être rien, mais ce sont des stars dans le monde du reggaeton. Leur point commun ? ils sont tous originaires de pays hispanophones. En effet, l’identité latine est nécessaire aux rythmes et aux paroles du reggaeton, et ils n’hésitent d’ailleurs pas à le revendiquer.

Sur 50 artistes de reggaeton, la moitié est née à Porto Rico, et cela contribue aujourd’hui entièrement au développement de cette petite île de 8 870 m2. Le reggaeton (et notamment la chanson Despacito) ont permis à l’île la plus pauvre des Etats-Unis d’attirer des plus en plus de touristes et de permettre des retombés économiques signifiantes. La majorité des autres chanteurs de reggaeton viennent de pays d’Amérique Latine comme la Colombie par exemple et d’autres chanteurs sont nés aux États-Unis, mais ont tous des origines hispaniques. Enfin, la France compte un chanteur de reggaeton : il s’agit de Lucenzo, né à Bordeaux, et notamment connu pour son titre de Kuduro “Danza Kuduro”.

DES MILLIARDS DE VUES SUR YOUTUBE

Les artistes reggaeton sont plus nombreux à se faire connaître. Avec « Despacito », Luis Fonsi continue sa série de records. C’était déjà la chanson la plus écoutée du streaming musical, mais le morceau est aussi devenu en août 2017, la chanson la plus vue de tous les temps sur YouTube. Aujourd’hui, elle comptabilise plus de 5 milliards de vues. Avec « Despacito », s’ajoutent plusieurs chansons de reggaeton qui atteignent également le milliard de vues. Le célèbre « Mi Gente » de J Balvin comptabilise plus d’un milliard de vues. En un mois à peine, le clip comptait déjà 265 millions de vues sur YouTube et décollait dans les classements du monde entier.

6 chansons sur 10 du Top 10 Mondial des Vidéos Musicales les plus vues sur YouTube en 2017 sont des chansons reggaeton.

Mais ces artistes ne sont pas les seuls à porter haut les couleurs du reggaeton. Les artistes reggaeton les plus connus comptabilisent plus de 5 milliards, c’est le cas pour Luis Fonsi, Daddy Yankee, Maluma ou encore J Balvin. Mais certains artistes reggaeton suivent leur pas et atteignent également le milliards de vues comme Anitta ou encore le jeune Bad Bunny. Une nouvelle génération du reggaeton qui compte bien exploser tous les records possibles. Chaque artiste possède ses propres statistiques mais en moyenne, les vues d’un artiste reggaeton tournent autour des millions de vues, bien plus que certains artistes Pop ou Rnb.

Loading...

Loading...

DÉVELOPPEMENT DU GENRE

Il n’est pas surprenant de reconnaître le single « Mi Gente » de J Balvin sans connaître un seul mot d’espagnol. Ce hit ne vous dit peut-être rien ( honte à vous ) mais il est facilement disponible sur les populaires listes de lecture de Spotify comme U.S. et Global Top 50 – les mêmes listes de lecture qui incluent Drake ou Beyoncé.

Pour certains, ce développement du reggaeton est étonnant. Pour Nicky Jam, tout s’explique par l’arrivée du streaming. Par exemple, son dernier vidéo clip « X » avec J Balvin, enregistre aujourd’hui plus de 780 millions de vues sur Youtube. En deux semaines, il avait déjà atteint les plus de 200 millions de vues. La vidéo est restée dans le top 10 sur le graphique mondial de Spotify plus d’un mois après sa sortie. Une révolution pour les artistes hispanophones. Le reggaeton a évolué depuis son première apparition début 1990. Le reggaeton est une musique populaire, c’est ce qui fait de ces chansons, un succès planétaire. Selon Nicky Jam, « notre musique est maintenant plus commercialisée. »

L’une des raisons du succès courant de cette nouvelle ère du reggeaton est, en partie, due au sens du rythme. La « pop urbaine » ou aussi appelé le « reggaeton dansant » ont commencé à se manifester au début de l’année 2014 alors que les services de streaming prenaient leur envol, nous indique Rocío Guerrero, responsable de Global Music Cultures chez Spotify.

Baila Reggaeton, la première liste de lecture latine de Spotify, a été créée fin 2013. Ce graphique nous montre le taux de croissance explosif que le Reggaeton a connu depuis 2014. On voit très bien qu’il a su s’imposer face aux plus anciens genres musicaux comme la pop ou encore la country.

En 2017, la part de streaming du reggaeton s’élevait à 119% sur Spotify contre 86% pour le hip hop ou encore 13% pour la pop. Avant l’apparition du streaming, il était difficile pour une chanson de petits pays, comme le Venezuela ou la Colombie, de s’imposer dans l’industrie musicale. Seuls quelques-uns ont été capables de le faire comme Ricky Martin ou Shakira. 

LE REGGAETON, UN MODE DE VIE

Le reggaeton est devenu au fil des années bien plus qu’un genre musical, on parle en Amérique latine d’un véritable mode vie. Musique, style vestimentaire, ou encore religion, le reggaeton a su conquérir le monde et s’exporter aux quatre coins de la planète. Aujourd’hui, on utilise même le terme de « Revival Reggaeton ». En France, on parlera plutôt de la popularisation du genre et de ces artistes. Des artistes de plus en plus présents à la télévision et aussi au cinéma, avec l’apparition de Don Omar dans Fast & Furious 4 et 5 (2009 et 2011).  Mais ce succès doit faire face à certaines controverses. 

STYLE VESTIMENTAIRE

Le reggaeton est avant tout un genre musical, à la croisé du reggae et du hip hop. En matière vestimentaire et d’accessoires, les chanteurs de reggaeton adoptent presque le même style que les rappeurs, s’habillant de vêtements sportifs avec un certain attirail bling-bling comme de longues chaînes, des lunettes de soleil, ou encore des casquettes. Certains ont même lancé leur propre marque, comme Tito el Bambino ou encore Daddy Yankee avec la marque DY, qui produit notamment des sneakers et t-shirts très représentatifs de ce style vestimentaire. À Cuba par exemple, la mode du reggaeton fait des ravages chez les jeunes hommes de la Havane. Les jeunes adeptes du reggaeton vouent un culte aux T-shirt oversized à coupe asymétrique, aux sarouels et aux coiffures décalées. Bien que le gouvernement fasse de son mieux pour étouffer le mouvement en censurant certains tubes reggaeton jugés dégradants pour « l’image misogyne» qu’ils donnent des femmes, la mode gagne du terrain. 

DÉVELOPPEMENT À L'ETRANGER

Plus qu’une vague estivale, le reggaeton venu des Caraïbes semble parti pour marquer notre époque et pourrait bien pousser l’industrie musicale à se décentraliser. Présent sur tous les continents du monde, on peut le dire, le reggaeton a aujourd’hui conquis le monde et même le Japon. En effet, trois jeunes péruviens, originaires de l’Empire du soleil levant, se lancent dans ce genre musical, avec un disque chanté en japoñol. Le japoñol est un mix entre le japonais et l’espagnol, pour garder l’identité latine nécessaire au rythme et aux paroles. Ce groupe s’appelle Los Kalibres.

CONTROVERSES

Le reggaeton reste très critiqué, tout d’abord par certains auditeurs, mais aussi par certains chanteurs du monde entier. En effet, beaucoup ne le considère pas comme un vrai style musical mais plutôt comme un “rythme bêtifiant”. Et si le reggaeton est avant tout un genre musical ayant pour but l’amusement, beaucoup ne l’acceptent pas. Le machisme des artistes mais aussi des parole est très critiqué, faisant bondir les féministes, qui n’y voient qu’une illustration de plus de la “femme-objet”, seulement présente pour assouvir les désirs sexuels des hommes. L’image dégradante qui est présente dans des paroles souvent misogynes et violentes à l’encontre des femmes se retrouve également dans les nombreux clips de reggaeton.

THÈMES DES CHANSONS

Le but du reggaeton est de faire danser, peu importe les sons des artistes, qui sont souvent influencés par les musiques latines mélangées à celles de caraïbes, ou encore du rap US. Sur un rythme entraînant, les paroles de chansons de reggaeton se concentrent le plus souvent sur les mêmes thèmes, soit : les femmes, les soirées arrosées, les injustices, l’amour, la drogue, ou encore le sexe. Ces thèmes étant les plus abordés, on a souvent tendance à coller une étiquette un peu “street” et “bling-bling” sur le reggaeton. Cependant, depuis peu, le reggaeton tente d’évoluer, d’aborder de nouveaux thèmes, plus sérieux, mais aussi de faire passer des messages plus réfléchis dans les chansons. On parle ainsi de politique, de religion, de racisme, ou encore de maladies qui touchent le monde. Ci-dessous, une comparaison des textes de l’artiste Daddy Yankee. Le premier à ses débuts, et le second l’année dernière. On y voit un changement dans son style d’écriture, et sur le sujet abordé.

 

Daddy Yankee - Gasolina (2004)

Daddy Yankee - Yo contra ti (2017)

ANALYSE : GASOLINA

La chanson “Gasolina” de Daddy Yankee est sortie en 2004. Elle raconte l’histoire d’une femme qui aime sortir pour passer du bon temps. Durant toute la chanson, Daddy Yankee va faire des sous-entendus sexuels, notamment avec “Duro” qui se réfère au “sexe dur” ou encore à la “gasolina”, ici il ne s’agit pas de l’essence au sens littéraire. La chanson a donc une connotation sexuelle, même si elle est très soft comparée à d’autres chansons de reggaeton.

ANALYSE : YO CONTRA TI

La chanson “Yo contra ti” de Daddy Yankee est sortie en 2017 en partenariat avec une association venant en aide aux femmes atteintes du cancer du sein à Porto Rico. Daddy Yankee a pu rencontrer ces patientes, un échange qui lui a permis d’écrire les paroles plus naturellement. Daddy Yankee voulait écrire des paroles motivantes et positives et changer des habitudes. Pour lui, « les thèmes orientés vers ce sujet tournaient le plus souvent autour de la douleur et de la pitié».

« Je pense que le reggaeton doit évoluer. Il doit y avoir plus de compositeurs. Ils doivent écrire des paroles plus profondes. Ils doivent être plus humains. Ils doivent savoir qu’ils sont très écoutés et ne pas raconter des conneries juste pour vendre. Quand tu parles, il y a des millions de gens qui t’écoutent, et c’est un privilège que toi tu as ! En disant des conneries dans tes chansons, tu perds ton temps. Alors tu peux dire de la merde dans tes chansons, mais parfois dis quelque chose qui ait du poids ! »

TEGO CALDERON (artiste) - Reportage "Porto Rico, l'île du reggaeton"

Le reggaeton fête cette année ses 28 ans. Et il s’en est passé des choses en 28 ans. L’influence des artistes latins sur la musique « traditionnelle » était limitée. « Maintenant, le streaming est une démocratie. Il n’y a plus de frontière », affirme Rocío Guerrero, responsable de Global Music Cultures chez SpotifyLes playlists actuelles permettent aux gens du monde entier d’écouter et de découvrir des chansons en même temps, ce qui rend l’impact d’une chanson populaire encore plus grand. Et les Latinos ne sont pas les seuls à profiter du reggaeton et de ses rythmes endiablés. S’exporter au niveau international, les artistes l’ont fait et sont bien décidés à rester au devant de la scène aussi longtemps qu’ils le pourront. Le reggaeton, ce n’est plus seulement le simple hit de l’été qui passe en boucle en soirée. Le reggaeton a su s’implanter comme un réel genre musical au travers de sa musique mais également de son mode de vie. Néanmoins, ce style de musique a encore du chemin à faire et peut encore évoluer. Suivis par des millions de personnes dans toute la planète, les artistes reggaeton pèsent dans l’industrie musicale aussi bien qu’un Kendrick Lamar ou d’une Katy Perry.