La Faculté des Lettres et des Sciences Humaines limougeaude sera en ébullition durant toute une semaine. Du 23 au 27 avril 2018, les locaux du campus seront animés par de nombreuses manifestations artistiques, allant du théâtre à la peinture. Il s’agit du festival Arts en Fac, qui permet à tous les étudiants de Limoges d’exprimer leur fibre artistique. 

 

Depuis sa première édition en 2013, Arts en Fac redémarre pour une cinquième édition. L’objectif est toujours le même : promouvoir l’art dans toute l’université. Ainsi, les participants sont de plus en plus nombreux chaque année, qui donne un côté incontournable à l’évènement. 

La semaine Arts en Fac a ceci de particulier qu’elle est exclusivement montée par les étudiants engagés dans l’animation de la fac. Les associations discutent ensemble en amont de leur projet et de leur contribution à l’évènement.
Coline Biarneix, en service civique au sein de la FLSH, est l’une des grandes têtes pensantes de ce festival étudiant. Elle parle d’un millésime 2018 réussi, mais aussi innovant : 

« Cette année, nous [avec les associations du campus] avons pensé à trouver un concept original qui n’avait pas vraiment été exploré auparavant : celui de journées à thèmes ! Du lundi au vendredi, les thèmes seraient respectivement la musique, l’éloquence, une journée entièrement dédiée au théâtre et à la création littéraire, un mini salon des médias associatifs (radio ou papier) et enfin laisser la parole aux étudiants. J’y vois une manière d’impliquer plus encore les étudiants, qu’ils soient engagés ou non dans l’organisation. » 

A tout festival ses rendez-vous importants : les pièces de théâtre de l’association Théâtr’on, et le Unilim’s Got Talent du Swinging Cat Club. Coline estime que ces deux évènements font désormais partie de l’ADN du festival : 

« Ce sont effectivement nos deux rendez-vous majeurs. Ils attirent chaque année un public assez important, et c’est essentiellement sur eux que l’on mise. Théâtr’on et le SCC se produisent le mercredi et le jeudi, et chaque année ils représentent une tradition pour Arts en Fac. » 

 

Une organisation particulière 

 

En tant que service civique, Coline est en quelque sorte à la tête de l’organisation du festival. Un travail qui, pourtant, est aussi collectif que formateur : 

« Disons que je suis un peu l’ange gardien de la mise en place. C’est certes moi qui supervise l’organisation, mais à vrai dire on est plutôt nombreux, car de pas mal d’étudiants viennent s’impliquer et aider à l’organisation. De plus, l’association Lit&rature [dont Coline a fait partie, ndlr] est porteuse de l’édition 2018 d’Arts en Fac, donc je ne suis pas seule. Ceci dit, je me délègue les dossiers et les comptes à faire, les associations n’ont pas à le faire.
Et globalement, c’est pour moi une expérience qui m’a toujours attirée : aller voir les partenaires, échanger avec les bénévoles…j’ai créé beaucoup de lien, et j’espère que cela me sera utile dans mes projets futurs. »

 

Ce festival 100% étudiant est par ailleurs totalement libre d’accès. Le menu de cette année est l’occasion rêvée aux artistes ou aux associations de se faire connaître au cours de cette semaine.