La consommation de la bière en France est en augmentation depuis quelques années. Cette croissance est due en partie grâce à un accroissement des micro-brasseries. Ces brasseurs artisanaux cherchant chacun à se démarquer avec des boissons diverses et variées. La création de la bière est comparable à l’art, l’art étant le fait de créer et d’innover. On voit donc dans la conception de la bière que chaque brasseur essaie de donner sa signature, de rendre sa bière différente, nouvelle, en changeant la création, tel un peintre de notre temps. Même si certains kits déjà tous prêts sont proposés à la vente, la fabrication de la bière reste un art minutieux qui demande une grande précision selon le parfum recherché. Cette fabrication nécessite plusieurs étapes obligatoires.

Mais qu’est-ce que la bière ?

Au premier abord on pourrait se dire que cette question n’a pas vraiment de sens, tout le monde connaissant ce breuvage. Selon les puristes qui appliqueront le Reinheitsgebot de 1516 (décret sur la pureté de la bière en français), il s’agit donc d’une boisson alcoolisée à base de céréales et de houblon, et c’est tout. Donc les bières où des parfums sont rajoutés tels que fruits, alcools, caramels ne seraient pas des bières. Bien évidemment cette définition n’est plus d’actualité et les producteurs plus laxistes laissant ainsi leur imagination créé tout type de bières diverses et variées.

Des ingrédients primordiaux

Le choix du malt est une des étapes les plus importantes, c’est lui qui va apporter les sucres simples nécessaires à la fermentation et les enzymes permettant l’extraction de ces mêmes sucres. Le malt est une céréale germée puis cuite donnant par suite l’arôme à la bière. Le malt est composé de céréales germées, en général il s’agit d’orge mais l’on peut aussi retrouver du blé, notamment utilisé lors de la création de bière blanche ou du malt de riz faisant ainsi des bières sans gluten. Le type de malt déterminera par la suite de quel genre de bière il s’agit : blonde, blanche, ambrée, stout… Cependant le malt est aussi utilisé dans la réalisation du whisky par exemple.
Un des autres ingrédients phares de la bière est le houblon. Cette plante verte apportera un côté antiseptique à la bière mais surtout de l’arôme et de l’amertume. Il n’existe pas une sorte de houblons mais des dizaines. C’est ce qui donnera une personnalité à la bière et qui fera qu’il ne s’agit pas de simple cervoise. En plus du malt, le houblon permet d’appuyer sur le genre de bière, par exemple pour une lager, une bière avec peu d’amertume on aura tendance à choisir un malt peu amer et très aromatique.
Comme autres ingrédients on retrouve bien évidemment de l’eau, généralement le double du volume de bière voulue, ainsi que des levures. Les levures sont des micro-organismes utilisés lors de la fermentation transformant les sucres en alcool. Selon la levure utilisée la bière sera plutôt épicée ou bien plutôt maltée. Elle donne aussi le pétillement et l’effervescence à la bière, sans levure, pas de bulles !

La fabrication de la bière ne se fait pas en une étape, c’est une succession d’étapes : le maltage, le brassage, l’ébullition et la fermentation. Ces étapes ne sont pas nécessairement compliquées mais il faut les suivre à la lettre en fonction de la bière désirée. Maintenant vous saurez ce qu’il y a dans votre pinte !