Comme chaque année depuis 9 ans à Toulouse, le tremplin « Décroche le son ! » permet à des musiciens de se produire sur scène et de se mettre en compétition afin de tenter de remporter la finale.

 

Cet évènement, organisé par la mairie de Toulouse, a pour but de mettre en avant la scène toulousaine. Il donne également la possibilité aux artistes de se produire sur scène et ainsi, de se faire plus amplement connaitre du public.

 

Une sélection minutieuse

 

C’est non sans sérieux que la sélection est effectuée jusqu’en finale, afin de départager les musiciens pour désigner un lauréat. Un appel à candidature est d’abord réalisé, et les candidats sont choisis en fonction de leur talent et de la pertinence de leur musique. Puis, différentes soirées ont lieu, lors desquelles défilent les différents musiciens sélectionnés. Lors de chacune d’entre elle est désigné un vainqueur, qui se rendra alors en finale, pour prétendre au titre de lauréat. Le gagnant remporte alors divers prix.

 

L’édition 2018

 

Cette année, la candidature était ouverte jusqu’au 30 novembre. 24 artistes et groupes ont alors été sélectionnés, et joueront chacun une fois sur un des six concerts gratuits organisés dans des lieux différents. Ce vendredi 9 mars, Cheezy, Fascine, SLW et The Rym Kelit étaient en compétition au centre Henri-Desbals pour prétendre à la finale. C’est SLW qui se produira finalement sur la scène du Metronum le 30 mars.

 

Les lauréats

 

Le tremplin « Décroche le son ! » a été remporté par les très talentueux Bigflo et Oli en 2010. C’est un prestige pour cet évènement d’avoir accueilli des artistes, à l’époque si prometteurs, et aujourd’hui si reconnus. L’édition précédente a elle été remportée par Liksa, jeune rappeur toulousain. Les prix l’ayant récompensé lui permettent aujourd’hui d’exprimer son art avec de meilleurs moyens et de se faire une place sur cette scène toulousaine.

 

 

« Décroche le son ! » est une démarche très positive de mise en avant des talents toulousains. Qui sera le meilleur cette année ? Réponse le 30 mars.

 

 

Marie Sineux