Pour la 291 ème fois depuis l’année 2013, une fusillade a éclaté dans un établissement scolaire aux Etats-Unis. Cette fois c’est le lycée de Parkland en Floride qui est le lieu du drame. Un ancien élève, âgé de 19 ans, a ouvert le feu avec un fusil d’assault semi-automatique AR-15. Le bilan est de dix-sept morts et plusieurs blessés.

 

Nikolas Cruz, 19 ans et ancien élève de l’établissement, a ciblé le lycée Parkland juste avant la fin des cours, pour la 18e fusillade dans une école aux Etats-Unis depuis le début de l’année. Renvoyé de cet établissement pour raisons disciplinaires, le suspect a été arrêté peu de temps après son acte proche de Coral Springs, comme le confirme le shérif du comté de Broward, Scott Israel.


Les autorités n’ont pour l’instant pas réussi à identifier 5 des 17 victimes de cette fusillade, où des élèves et des enseignants sont touchés. En ce qui concerne les blessés, deux sont décédés des suites de leurs blessures.

Le président Trump soutien les familles

« Aucun enfant, enseignant ou quiconque, ne devrait se sentir en danger dans une école américaine », a tweeté peu après l’acte, le président des Etats-Unis, Donald Trump. Comme l’a indiqué la Maison blanche, ce dernier « a été informé de la fusillade dans une école en Floride » tout en indiquant qu’ils « surveillent » la situation.

Pour le sénateur Marco Rubio, « il est clair que l’attaque a été planifiée et exécutée pour maximiser les pertes humaines ».