C’était une des grandes annonces du candidat Macron, ça sera certainement un des grands bouleversement dans le quinquennat du Président Macron ! Le Service National Universel et Obligatoire a refait surface dans les débats depuis une quinzaine de jours. Sa durée, son statut, son contenu… On a pu entendre tout et son contraire dans la bouche de certains ministres ou autres porte-paroles du gouvernement ces derniers jours. Alors, hier, en début de soirée, devant l’Association de la Presse présidentielle où il avait rendez-vous avec son bilan de début de mandat, Emmanuel Macron a tenu à clarifier les choses par lui-même.

« (…) ce n’est pas un service militaire, il est national et universel. Je souhaite qu’il puisse être obligatoire. Sa forme pourra être civile, et il faudra être innovant. (…) Je suis très attaché à cette idée que lorsqu’on est un citoyen, on n’a pas seulement des droits mais on a aussi des devoirs, et donner un peu d’engagement a beaucoup de sens. Cela aura un coût. C’est autour du trimestre qu’on est en train de réfléchir, cela peut être plus long, entre 3 et 6 mois ». Voilà pour les quelques mots du Président Macron à propos de cette réforme en prévision. En tout et pour toutes les grandes lignes du projet ressemblent bien aux moutures précédemment évoquées. Mais cette fois-ci c’est on ne peut plus officiel.

 Des zones d’ombre qui persistent

Alors que cette annonce est intervenue à quelques heures seulement de la présentation d’un rapport parlementaire, justement sur le service national universel, des questions restent toujours sans réponse. La tranche d’âge précise des jeunes concernés n’a pas encore été dévoilée tout comme le coût de ce service pour l’État. Si Emmanuel Macron l’a promis « Pas prohibitif », seules des suppositions circulent. Rien d’officiel.

En tous cas une version hybride devrait être testée dès l’année prochaine. Quant au projet concret il devrait être présenté définitivement et officiellement fin avril 2018.

A lire sur le même sujetLe service militaire ferait son retour et sera obligatoire