Il a toujours clamé son innocence. Jawad Bendaoud, 31 ans, le « logeur de Daech » vient d’être relaxé par le tribunal correctionnel de Paris. L’homme dont les punchlines ont fait le tour des réseaux sociaux est désormais libre. Accusé d’avoir logé 2 djihadistes responsables des attentats du 13-novembre, il était jugé pour « recel de malfaiteurs terroristes ». Fin du suspens donc, dans ce procès entamé le 24 janvier dernier.