L’ancien député socialiste du Lot-et-Garonne est jugé en appel mercredi 14 février. Jérôme Cahuzac a été condamné à trois ans de prison lors de son procès en première instance, en 2016.

« Je ne souhaite pas que ma mère et mes enfants me voient aller en prison, lance Jérôme Cahuzac. J’éprouve un sentiment assez banal, la peur. La peur d’aller en prison, j’imagine comme tout le monde. »
Il maintient sa position et affirme que son compte en Suisse devait permettre de financer le courant politique de Michel Rocard. « Des fonds émanant de l’industrie pharmaceutique seront versés pour financer les activités politiques de Michel Rocard » soutient l’ancien ministre.

Les enquêteurs ne disposent pour le moment pas plus de noms dans cette affaire. Reste à savoir si ce mercredi 14 février 2018, Jérôme Cahuzac campera sur sa position.