Martin Fourcade a complètement raté sa première course aux Jeux Olympiques, dimanche, pour l’épreuve du 10 km sprint en biathlon. Victime du mauvais vent, le sextuple champion du monde a manqué trois tirs. Il termine à la 8e place. Un résultat qui contraint le français à s’élancer vingt-deux secondes derrière l’Allemand Arnd Peiffer pour l’épreuve de poursuite, qui aura lieu cette après-midi à 13 heures.

« J’ai déçu, je me suis déçu »

Grosse déception pour le biathlète aux onze titres mondiaux qui s’incline sur sa première épreuve à Pyeongchang. En pointant à la huitième place, Martin Fourcade n’atteint pas son objectif de médaille. Un résultat d’autant plus décevant qu’il était favori pour cette épreuve. Un échec que même le skieur français ne parvient pas à comprendre.

« C’est une grosse déception, car j’étais prêt aujourd’hui. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé. J’avais une énorme attente sur ce sprint des JO, c’est une course que j’avais coché, a déclaré l’athlète, j’avais tout pour le faire. J’aimerais pouvoir vous dire que je réagirai comme je l’ai souvent fait, soulignait-il, dans l’aire d’arrivée. J’aurais aimé vous dire que j’ai gagné le sprint, mais je ne l’ai pas fait. J’avais coché cette case, j’ai déçu, je me suis déçu », a-t-il confié.

Que s’est-il passé pour que le champion échoue ? Un début de course manqué et surtout, des conditions climatiques déstabilisantes. À trois reprises, Martin Fourcade manque son tir couché et prend 56 secondes de retard. On connaissait le point faible du français pour le tir, mais cette fois-ci, le vent glacé de Corée l’a clairement emporté sur le Catalan.

Fourcade n’a pas dit son dernier mot

Mais le porte-drapeau français ne compte pas rester sur cet échec. Sur les réseaux, le biathlète a déclaré « se servir de cette rage comme une énergie ». Son entraîneur, Vincent Defrasne, confirme l’optimisme du skieur en rappelant que « s’il y a bien quelqu’un qui est capable de se relever après un échec, c’est Martin, avant d’ajouter, on sait tous le grand champion qu’il est ».

Cette après-midi à 13 heures, Martin Fourcade s’élancera à 22 secondes de l’Allemand Arnd Peiffer pour l’épreuve de la poursuite hommes. Tenant du titre et favori pour l’épreuve, il va tout donner pour reprendre l’avantage sur son rival. Ce handicap programmé ne va pas démobiliser l’athlète qui aime plus que tout relever les défis.