Des scientifiques japonais de la Yokohama National University pensent avoir trouvé un remède à la calvitie dans un composant qui est aussi utilisé pour faire cuire les frites de McDonald’s.

Manger des frites de Mc Donald’s pour soigner sa calvitie ? Ça parait énorme ! Pourtant c’est ce que révèle une étude publiée dans le magazine Biomaterials. Les scientifiques japonais ont découvert que le diméthylpolysiloxane, un actif anti-moussant en silicone serait ajouté à l’huile pour cuire les frites du géant du fast-food. Un ingrédient qui pourrait potentiellement traiter la calvitie.

Utilisé dans l’huile de friture de McDonalds pour éviter les éclaboussures, le diméthylpolysiloxane serait capable de produire des follicules en masse. Des follicules qui permettent la pousse des cheveux. Alors a-t-on enfin trouvé une excuse pour se goinfrer de frites sans culpabiliser ?

Fausse info

Malheureusement pour vous messieurs, non les frites de McDonald’s, ne soigneraient pas la calvitie. L’étude révèle effectivement que le diméthylpolysiloxane, que l’on trouve dans le silicone ajouté à l’huile pour cuire les frites, est capable de produire des follicules en masse.

Jusqu’à maintenant, personne n’avait réussi à cultiver plus de 50 « germes de follicules pileux » à la fois. Les chercheurs ont donc trouvé une nouvelle méthode qui permet d’en cultiver rapidement en grande quantité.

En mettant une petite quantité de diméthylpolysiloxane dans une boite de pétri et en y ajoutant des cellules souche, ils ont réussi ainsi cultiver 5 000 germes en quelques jours seulement, ont-ils rapporté. Des germes qui, appliqués sur le dos des souris, auraient fait pousser les poils de ces dernières.
Des test concluants sur les souris mais pas sur les humains !