Dans les Hautes-Pyrénées, la nouvelle tarification de certains massifs montagneux n’a pas fini de faire couler de l’encre. Si les stationnements étaient déjà payants, c’est l’accès à certains lieux touristiques qui le sera désormais. 

Bientôt, faire une randonnée sur une partie des sentiers pyrénéens coûtera aussi cher que s’adonner à d’autres activités en milieu urbain. C’est ainsi qu’un accès payant vient d’être mis en place sur le site de Marcadau à Cauterets. Là-bas, il faudra donc débourser environ 6,50 euros pour pouvoir faire des raquettes.

Du côté de la réserve du Néouvielle, c’est au mois d’avril que la nouvelle règlementation entrera en vigueur. Pour accéder à tous les lacs alentours, les touristes (et les locaux) devront alléger leurs économies de 8 euros.

De nombreuses pétitions ont vu le jour

Suite à cette nouvelle tarification, de nombreuses personnes s’inquiètent des répercussions qu’une telle décision pourrait avoir. Si ce n’est pourtant pas le cas, les gens dénoncent le fait de « barrer l’accès à la montagne ». Dans ces conditions, des pétitions ont été crées, un moyen pour les aficionados de la montagne de faire entendre leur mécontentement.

 

Un moyen de préserver la nature ?

Ce choix résulte d’une décision du conseil départemental des Hautes-Pyrénées. Un souhait de préserver la nature, au travers de nouveaux aménagements, représenterait la principale motivation de cette nouvelle tarification.