Le XV de France, quatrième à la fin de la première journée du Tournoi des Six Nations, doit faire appel à trois nouveaux joueurs pour renforcer ses rangs avant le prochain match. 

Comme si ce n’était pas suffisant après la défaite sur le fil face à l’Irlande (13-15), les Tricolores doivent maintenant faire un état des lieux. Les examens médicaux réalisés ont confirmé les craintes du staff de l’équipe de France. Au final, trois blessés, et surtout trois forfaits sont a déplorer pour la prochaine rencontre. Le troisième ligne Kévin Gourdon a été victime d’une entorse à la cheville avec lésion. Le joueur du Racing sera éloigné des terrains pour deux à trois semaines et est ainsi forfait pour affronter l’Ecosse, ce dimanche 11 février à Édimbourg à 16 heures.

Jalibert et Dupont, tous les deux « out »

La fraîcheur de la jeunesse n’aura pas suffit à la charnière du XV de France. Victime en première mi-temps d’un choc genou contre genou, Matthieu Jalibert a été contraint de quitter le terrain prématurément samedi soir. Il avait alors été aperçu en deuxième partie de match avec des béquilles. Les peurs sont confirmées, le joueur de 19 ans souffre d’une rupture partielle du ligament postérieur du genou gauche. Le rugbyman devrait avoir entre un à trois mois de convalescence.

Énorme coup dur pour Antoine Dupont. Fin de saison confirmée pour le jeune joueur, pépite de ces derniers temps. Pour le toulousain, la blessure est bel et bien sérieuse. Antoine Dupont a également été touché au genou et est sorti après seulement 13 minutes de jeu. Le rugbyman de 21 ans souffre d’une rupture des ligaments croisés.

Trois nouveaux joueurs ajoutés à la liste

Trois nouveaux rugbymans sont appelés à Marcoussis cette semaine, pour pallier aux blessures du premier match. Le retour du King Louis parmi les Bleus était pressenti, c’est maintenant chose confirmée. Louis Picamoles (31 ans, 68 sélections), anciennement cadre du XV tricolore sous Philippe Saint-André puis Guy Novès, avait été éloigné du groupe en ce début de tournoi. Il fait désormais son grand retour dans le groupe.

Du côté de la charnière, Jacques Brunel a décidé de faire confiance à un second cadre du rugby français : Lionel Beauxis (32 ans, 20 sélections). Deux Boucliers de Brennus, deux fois finalistes du Challenge européen, champion du monde en 2006 avec les U21, le joueur de Lyon n’avait pas été sélectionné depuis 2012. Enfin, à la mêlée c’est le jeune Baptiste Couilloud (20 ans, 0 sélection) qui fait son entrée à Marcoussis. Le Lyonnais pourrait fêter sa première cape avec l’équipe de France cet hiver.

GROUPE FRANCE

BEAUXIS Lionel (Lyon OU)
BELLEAU Anthony (RC Toulon)
BEN AROUS Eddy (Racing 92)
BONNEVAL Hugo (RC Toulon)
CAMARA Yacouba (Montpellier HR)
CHAVANCY Henry (Racing 92)
COUILLOUD Baptiste (Lyon OU)
DANTY Jonathan (Stade Français Paris)
DOUMAYROU Geoffrey (Stade Rochelais)
FALL Benjamin (Montpellier HR)
GABRILLAGUES Paul (Stade Français Paris)
GOMES SA Cedate (Racing 92)
GUIRADO Guihem (RC Toulon)
ITURRIA Arthur (ASM Clermont Auvergne)
LAMBEY Félix (Lyon OU)
LAMERAT Rémi (ASM Clermont Auvergne)
LAPANDRY Alexandre (ASM Clermont Auvergne)
LAURET Wenceslas (Racing 92)
MACALOU Sekou (Stade Français Paris)
MACHENAUD Maxime (Racing 92)
PALIS Geoffrey (Castres Olympique)
PELISSIE Adrien (Union Bordeaux-Bègles)
PICAMOLES Louis (Montpellier HR)
POIROT Jefferson (Union Bordeaux-Bègles)
PRISO Dany (Stade Rochelais)
SERIN Baptiste (Union Bordeaux-Bègles)
SLIMANI Rabah (ASM Clermont Auvergne)
TAULEIGNE Marco (Union Bordeaux-Bègles)
THOMAS Teddy (Racing 92)
VAHAAMAHINA Sébastien (ASM Clermont Auvergne)
VAKATAWA Virimi (Racing 92)