Une journée mondiale du Nutella ? Ça existe et c’est aujourd’hui, le 5 février. La pâte à tartiner préférée des Français nous en aura fait voir de toutes les couleurs ces derniers temps. 

84 000 tonnes. C’est ce que la France consomme en Nutella par an. Un succès qui ne date pas d’hier.

C’est au lendemain de la Deuxième Guerre Mondiale que la pâte à tartiner voit le jour. A la fin des années 1940, dans le nord de l’Italie, un pâtissier d’Alba prépare un bloc de chocolat noisette. Le pays essuyait alors une vague de canicule. La chaleur fit fondre la préparation que les enfants s’empressèrent d’étaler sur leurs tartines. Pietro Ferrero vient de créer une pépite. Avec son frère Giovanni et sa femme, ils savent qu’ils tiennent là quelque chose d’énorme : une pâte de chocolat où les fèves de cacao sont remplacées par des noisettes.

De « Giandujot » à Nutella

Le 14 mai 1946, les frères Ferrero donnent naissance officiellement à leur société éponyme. Leur produit phare n’est d’autre que cette fameuse pâte à tartiner au goût noisette. Ils la nomment « Giandujot » en hommage à un célèbre personnage de carnaval de l’époque. En quelque temps, la gourmandise change de nom et devient « Supercrema », une pâte plus facile à étaler sur du pain. Mais c’est en 1964, que Michele Ferrero, le fils de Pietro, use de son esprit novateur pour améliorer la recette. Il crée le premier pot de pâte de noisettes au cacao du nom de Nutella. C’est en 1965 que les pots de Nutella arrivent en France et rencontrent immédiatement un franc succès.