Depuis 6 h 30 ce mercredi 31 janvier, le périphérique toulousain a vu arriver de nouveaux véhicules. Plus d’une centaine de tracteurs ont envahi les voies dans les deux sens pour réaliser une opération escargot. Mobilisés à l’appel de la FDSEA et des jeunes agriculteurs, les tracteurs devraient gêner la circulation sur le périphérique et les autoroutes toulousaines, toute la journée. Près de 130 tracteurs seraient déployés sur l’agglomération, d’après la préfecture. Tout a commencé très tôt ce 31 janvier au matin, le premier bouchon est apparu vers 6h30. Puis, d’autres bouchons ont fait leur apparition dans tout les secteurs. Des opérations escargot, ont été tout d’abord menées, pour laisser place à des barrages filtrant.

La circulation à l’arrêt

Du côté de la A61, sur le périphérique intérieur, le trafic est même interrompu. Les tracteurs sont à l’arrêt, seul les motos peuvent passer. Les agriculteurs ont même allumé des feu cette route, pour prolonger le blocage. Tous les autres axes du périphérique connaissent les mêmes ralentissements.

Tout Toulouse sera perturbé

Dans son communiqué, la préfecture de Haute-Garonne a annoncé que des perturbations seraient aussi à prévoir dans le centre-ville. Elle a appelé, les automobilistes à éviter les secteurs embouteillés, et à privilégier d’autres moyens de transport. Sur son compte Twitter la préfecture met à jour les informations en temps réel pour informer les automobilistes.

Tisséo voit aussi son trafic perturbé. Le réseau de bus accuse de nombreux retards en raison de cette mobilisation des agriculteurs. Il est recommandé de prendre le tramway ou le métro pour se déplacer en centre-ville. Une situation qui doit durer toute la journée.