Le quartier Matabiau se refait une beauté. Les travaux de réaménagement du secteur ont débuté courant novembre 2017 et vont s’étaler jusqu’à 2025. Toulouse Métropole propose de donner dès ce mardi son avis sur le projet.

Un mois. C’est le délai donné pour envoyer son avis sur le projet d’extension de la gare et de Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) autour de Matabiau. Que vous soyez usager de la gare, riverain, Toulousain ou non. Le dossier de concertation a été ouvert et tout le monde peut, dès aujourd’hui, déposer son jugement directement sur le site ou bien l’envoyer par mail. L’occasion de poser des questions et d’échanger sur le sujet. Cette consultation se terminera le 29 mars prochain.

Les avis divergent sur le projet

Auprès de la population, les travaux dans le quartier Matabiau divisent. Pour Michel, un habitué du bar « Manel » situé en face de la gare routière, « les travaux sont une bonne chose pour relancer la dynamique d’un lieu« . Une opinion que rejoint un bon nombre de Toulousains. Pour ces derniers, il faut se résigner quelques temps avant de profiter du renouveau. « Ce sera beaucoup plus beau et plus attractif » défendent Jean et sa femme Nadine, deux habitants du quartier, que les travaux ne dérangent pas.

Les bouchons et encore les bouchons. Cependant, les travaux ne font pas l’unanimité. « J’emprunte les voies le long des berges tous les jours et c’est un vrai supplice. Cela me rallonge les trajets de 45 minutes » n’hésite pas à se plaindre Manon, une conductrice toulousaine. Depuis que les voies ont changé à plusieurs endroits le long du Canal de Midi, les automobilistes ne s’en sortent plus. Un coup à une voie, puis on repasse à trois. Il y a de quoi perturber.

Certains commerçants, aussi subissent les travaux. Pour Nasreddine, le gérant d’Ô Chicken Grill à l’angle entre la rue Bayard et du boulevard Bonrepos, ce n’est plus possible. « Nous venons d’avoir un an de travaux pour le réaménagement de la rue Bayard, maintenant celui du boulevard de la Gare. Je n’en peux plus. Le chiffre d’affaires du restaurant a baissé de moitié, clame-t-il. En plus, quand on se plaint, la mairie ne fait rien. » Et Nasreddine n’est pas le seul à éprouver ce ras-le-bol. Plusieurs commerces du coin ont fermé. Notamment des commerces de bouches, qui pâtissent de la poussière et du bruit des machines de chantier.

 

Projet du nouveau parvis de la gare Matabiau / Crédit : Toulouse Métropole

Un véritable projet urbain

Le projet urbain initié par Europolia, la SPLA (Société Publique Locale d’Aménagement) de Toulouse Métropole, autour de la gare Matabiau avance à grands pas. Le plan EuroSudOuest n’en est d’ailleurs qu’à ses débuts. Les travaux au niveau de l’actuelle esplanade avancent, provoquant des perturbations sur les artères de circulation le long des berges. Le Canal du Midi, ce sont 35 000 véhicules par jour. Pour l’instant, le trafic se fait sur une voie. À terme, il se fera sur deux voies de chaque côté lorsque les trois nouveaux parvis seront aménagés en 2020.

Un nouvel accès à la ligne A et à la future troisième ligne de métro devrait aussi voir le jour. Il se trouvera au niveau de l’esplanade principale tandis que les deux autres places latérales relieront les quartiers situés à l’est et au nord de la gare. Avec notamment, la création de cheminements agréables permettant la cohabitation des différents modes de déplacement. Un véritable « pôle d’échanges multimodaux » devrait alors voir le jour. Même si aujourd’hui la gare regroupe trains et bus, l’espace devrait être repensé. Tous les modes de transport devraient y trouver sa place, bus, taxis, trains, mais aussi piétons et cyclistes.

Europolia tient aussi à créer 3 000 logements au centre de Toulouse. Proposant ainsi une offre diversifiée associant logement locatif social, accession à la propriété et logement locatif libre. À  ces nouvelles habitations seront ajoutés des bureaux idéalement positionnés à proximité de toutes les commodités, du centre historique de la Ville rose et de ses grands pôles économiques. Afin de répondre aux besoins de cette future nouvelle population, une crèche, un groupe scolaire et un gymnase seront bâtis.

Le nouveau quartier Matabiau, ce sera aussi la fameuse Tour d’Occitanie. Le premier immeuble de grande hauteur de Toulouse. Une tour de 150 mètres de haut qui devrait trôner au bout des allées Jean-Jaurès d’ici 2022.

Un grand nombre de changements qui vont perturber le quartier de Matabiau encore quelques années. Ce ne seront, cependant, que quelques travaux parmi tant d’autres cette année dans la cité des violettes.