FIST. Un acronyme trompeur, qui signifie en réalité « Festival International du Stickers de Toulouse » ! Créé par un artiste du stickers, il y a deux ans, il met à l’honneur des artistes toulousains mais également des artistes internationaux à travers cet art qui peuple nos rues. Il prendra place à la Mèche du 16 au 24 mars prochains. 

Le stickers est un art qui n’est pas encore reconnu mais qui n’est pas si nouveau que ça. Depuis une dizaine d’années, il se répand de plus en plus dans les villes et les pays du monde entier. L’objectif du FIST est de le montrer à tous : ce sont deux toulousains, Boris Sécretin et El Moot Moot qui l’on créé il y a de ça deux ans. Cette année, c’est l’artiste NO HASH qui l’organise, toujours dans la même optique : « On veut montrer à travers cette exposition que c’est un art à part entière, qui est présent dans le monde entier. On devrait avoir des contributions d’artistes de Vancouver ou Berlin par exemple, qui déclinent leurs travaux sous forme de stickers pour l’événement », explique-t-il. Et l’exposition ne se cantonne pas seulement à l’auto-collant. Gr1-2sl est un artiste toulousain qui graffe avec une particularité : il divise son oeuvre en dix tableaux qu’il disperse dans la ville, puis invite les gens à retrouver l’entièreté du puzzle. Mais pour l’occasion, il réalisera des stickers qui seront exposés.

« Le but de ce festival c’est aussi de s’ouvrir aux autres pratiques : le collage, le pochoir, la sérigraphie … Tout sera axé autour du principe de coller » NO HASH

Au total ils seront 16 toulousains à exposer leurs travaux, dont El Moot Moot et NO HASH, mais aussi Skazoo, Mikoz, Nekotwo, Gehod … Ces artistes proposent leur collaboration à l’événement et auront leurs oeuvres sur du mobilier urbain, comme lorsqu’ils collent dans la rue. Bornes à incendie, panneaux de signalisation ou boites aux lettres, la salle de la Mèche est un véritable boulevard.

L’exposition du FIST 2017 (Crédit : Boris Sécretin)

Un public impliqué

150 contributions au total ont été offertes l’année dernière au FIST et beaucoup ont été données aux 350 festivaliers. Mais le festival offre aussi la possibilité de créer ses propres stickers ! Les visiteurs pourront, au choix, les créer à la main directement sur un rouleau d’auto-collant pour les ramener chez eux, mais pas seulement. Il y aura également un atelier de sérigraphie proposé par les membres de La Mèche, ainsi que la possibilité d’envoyer à NO HASH des motifs sur ordinateur pour les imprimer sur place. Et si vous souhaitez proposer vos oeuvres au FIST, vous avez jusqu’au 2 mars prochain pour envoyer vos stickers !