La hausse des péages sera effective le 1er février, soit jeudi prochain. Une augmentation qui devrait varier de 1,03 % à 2,04 % selon les divers réseaux.

Une nouvelle augmentation a été annoncée il y a quelques mois par le Journal du Dimanche. Ces chiffres avaient notamment été confirmés par le Ministère des Transports, et concerneront les principaux réseaux : Vinci, Sanef et APRR.  Une augmentation nettement plus élevée que les années précédentes : en effet, 2016 et 2017 avaient présentés des taux limités à 1% seulement. 

De multiples raisons 

Tout d’abord, cette nouvelle tranche de tarifs se calcule par rapport au taux d’inflation, lequel a été établi à +1,026 % en octobre dernier.

La redevance domaniale (conditions financière fixées sur l’utilisation du domaine publique) exigée par l’État en 2013 vient influer sur cette nouvelle augmentation, à hauteur de 50 % de cette dernière.

Les travaux supplémentaires commandés sont également en cause, et pèsent sur les tarifs à venir. Le gel des prix de l’autoroute en 2015, voulu par Ségolène Royal, est également un facteur de hausse.

Il faut également préciser que depuis une dizaine d’années, le prix des péages aura connu une hausse moyenne d’environ 20% !