Vers 10h (heure française) un séisme de magnitude 7,9 a été enregistré au large de l’État de l’Alaska aux États-Unis. Le centre d’alerte au tsunami de la région du Pacifique a prévenu que des « vagues dangereuses et généralisées » étaient « possibles ». 

La ville de Kodiak (voir carte interactive) se souviendra longtemps de ce 23 janvier 2018. Au large des côtes de l’Alaska un tremblement de terre de magnitude 8,1 (réévalué plus tard à 7,9) a été enregistré par l’Institut de veille géologique américain (USGS) et les services américains d’alerte au tsunami. Une secousse ressentie jusqu’à 600 kilomètres de l’épicentre du séisme.

Une alerte a été émise par la ville d’Anchorage, la plus peuplée de l’État d’Alaska, demandant aux habitants de s’abriter en hauteur en raison d’une « menace extraordinaire pour la population et les biens ». L’alerte au tsunami concerne l’Alaska, l’État de Washington, de l’Oregon et la Californie jusqu’à la frontière mexicaine. L’État de Colombie-Britannique, au Canada est également concerné.

Aux alentours de midi, la police de Kodiak signalait sur son compte Facebook que les eaux de la ville se retiraient, signe avant-coureur de vague de grande taille.