Les classements se suivent et se ressemblent pour Toulouse. Cette fois-ci, c’est sur le podium des villes où les Français veulent travailler, que la Ville rose se place.

 

Toulouse n’en finit plus de caracoler en haut des classements où il fait bon vivre et travailler. Dernièrement, c’est dans une étude menée par Great Place to Work que la capitale de la Haute-Garonne apparaît. Selon ce classement, la Ville rose est la deuxième ville de l’Hexagone préférée par les Français pour travailler en 2018. C’est Bordeaux qui trône, pour la quatrième fois consécutive, sur la première marche du podium (34 %). Mais avec 27 % des sondés de son côté, Toulouse n’a pas à rougir. Elle gagne même une place par rapport au palmarès de 2017.

 

Classement 2018 des villes où les Français aimeraient travailler. /Crédit : Great place to work

Le « bien-vivre », un critère primordial

Les villes du sud sont une fois de plus surreprésentées. Ce n’est pourtant pas un hasard. Parmi les différents critères de notation, c’est la qualité de vie qui prime (75 %).

La dimension économique n’arrive que dans un second temps. La qualité de vie est perçue comme primordiale, car elle recouvre le climat bien sûr, mais aussi la vie culturelle, l’environnement et le rythme de vie. Patrick Dumoulin, directeur de Great Place to Work

Ainsi, les Français se projettent davantage selon la dimension du bien-vivre plutôt que celle de l’opportunité d’emploi et économique (32 %).
Arrivent seulement ensuite les critères d’attaches présentes dans la ville concernée (31 %) et le coût de l’immobilier (25 %).

Les critères de choix des villes où les Français veulent travailler. /Crédit : Great Place to Work

Toulouse dans tous les classements

Une fois de plus, la Ville rose s’installe dans le haut d’un palmarès. En septembre 2017, Toulouse était classée deuxième (ex-æquo avec Grenoble) ville préférée des étudiants, selon l’étude annuelle du média L’Etudiant. Ensuite, c’est dans le palmarès des villes idéales pour débuter sa carrière, que l’on a retrouvé la capitale d’Occitanie en première position. En août 2017, Toulouse était la quatrième ville où il fallait investir, selon un classement établi par le site Seloger.com. Mais le Graal a été atteint en 2016. Toulouse avait alors été élue première ville du monde du bonheur au travail.

 

Selon un classement publié par LinkedIn.