Cette semaine, et pour ce second grand format, la rédaction du le24heures.fr s’est intéressée à une spécialité culinaire locale oubliée : le fénétra. Composé d’amandes, d’écorces de citron confit et de confiture d’abricot, le fénétra est le dessert typique de la cuisine occitane.

Mais avant d’être une pâtisserie, le Grand Fénétra était à l’origine une fête des morts, qui remonte aux temps antiques des gallo-romains : la Férétralia. Cette tradition s’est éteinte durant l’entre-deux-guerres, qui lui a été fatale. Aujourd’hui, et depuis 1963, la fête du Grand Fénétra a été remise au goût du jour, chaque dernier week-end de juin. Bien que le fénétra ne soit plus aussi populaire qu’à l’époque, il reste tout de même le gâteau symbole de la Ville rose.

Son nom et sa recette sont aujourd’hui une marque déposée : seuls les pâtissiers membres de l’Union des Maitres Pâtissiers de Haute-Garonne y ont accès et peuvent le commercialiser sous le nom de « fénétra ». Malgré les copies que l’on peut trouver sur internet et dans les commerces, la recette reste un secret pour le plus grand nombre. Nous vous proposons donc dans ce grand format de découvrir une partie de sa fabrication ainsi que son histoire.

 

Très bon visionnage à vous.

Pour réaliser ce reportage, nous avons eu la chance de rencontrer :

Christian Lemoine, pâtissier et membre de l’Union des Maitres Pâtissiers de Haute-Garonne, 7 Place de la République, 31120 Portet-sur-Garonne.

Frédéric Lopez, chocolatier pâtissier et président de l’Union des Maitres Pâtissiers de Haute-Garonne, 1 Allée des Tricheries, 31840 Seilh