Ce mercredi, le Président des États-Unis a publié une liste de médias et journalistes qui s’acharneraient, selon lui, sur son rôle et ses fonctions. Une déclaration faite par Donald Trump « himself », via son porte-parole favori : le réseau social à l’oiseau bleu. 

 

Avec un style provocateur, qui est désormais sa marque de fabrique, c’est sur Twitter que Donald Trump a « attribué » ses prix des « Fake News ». Une liste (publiée en anglais, NDLR) qui inclue de nombreux médias, habituellement visés par les accusations quotidiennes du milliardaire. Selon les informations rapportées, il semblerait que 90% de la couverture médiatique américaine du Président Trump soit négative. Toutefois, les sources de cette fameuse étude ne sont pas citées.

Le New York Times et CNN dans le viseur

Sans surprise, le New-York Times et CNN font partie de cette fameuse liste. En pôle position, ces deux derniers montent même sur ce podium trumpien, occupant respectivement les première et troisième places. Les très célèbres ABS News et Washington Post sont également de la partie, sans compter le média Newsweek.