L’entreprise Cityméo basée dans l’IOT Valley à Labège, près de Toulouse, espère recruter et s’exporter à l’international. La jeune pousse a officialisé mercredi 17 janvier une levée de fonds de 2,5 millions d’euros, récoltés auprès de CapHorn Invest.

Créée en 2012 par quatre ingénieurs de l’INP-ENSEEIHT, Cityméo officialise cette année une levée de fonds de 2,5 millions auprès de CapHorn Invest. Une bonne nouvelle pour la jeune pousse qui compte accélérer sa présence à l’international, renforcer ses parts de marchés en France, et recruter d’ici la fin d’année quinze personnes. « L’équipe est actuellement composée de vingt personnes. Grâce à cette levée de fonds nous espérons être 35 d’ici la fin d’année » souligne Josselyn Hermitte, co-fondateur de Cityméo. La société vise par ailleurs un chiffre d’affaires de 3,5 millions d’euros pour 2018, soit trois fois plus que celui de 2017.

Cityméo propose aux entreprises une solution de communication sur écrans connectés à un boîtier, que l’on peut piloter à distance via un logiciel ou une application. Déjà présente dans 25 pays d’Europe, Cityméo équipe actuellement 5 000 écrans d’entreprises comme EDF, Leclerc et Véolia. « En autonomie, les entreprises peuvent diffuser en direct et en continu, du contenu qu’elles ont créé, ou d’autres services tels que la météo, Twitter, ou un calendrier. Nos services sont destinés aux entreprises souhaitant dynamiser leur communication interne, mais aussi pour de la régie publicitaire et de la digitalisation de point de vente » détaille Josselyn Hermitte.