C’est tout simplement le remake de la dernière finale du Championnat de France féminin élite universitaire qui se joue sur le complexe des Argoulets à Toulouse. L’université de Montpellier, championne d’Europe et vice-championne de France affronte l’Université Paul-Sabatier, championne de France en titre. Sans leur internationales les deux équipes jouent leur deuxième match de la phase qualificative. Après une rencontre équilibrée durant 90 minutes, Montpellier l’emporte finalement aux tirs au but.

 

Les deux équipes au coup d’envoi. Crédit photo : RS.

C’est un début de match équilibré qu’offre les deux universités, sur la pelouse du stade Pierre Cahuzac. Il faut attendre la 4e minute pour voir la première frappe du match, à l’initiative de Montpellier. Grâce à une Solène Champagnac omniprésente dans l’entrejeu, les Héraultaises multiplient les offensives dans le camp Toulousain. Le 3-5-2 mise en place par Sylvain Blaise est mis à mal par l’université de Montpellier, qui en profite pour passer par les côtés. Toulouse ne peut répliquer que par du jeu long et s’en remet à Patricia Martinez, qui ne compte pas ses efforts sur le front de l’attaque. Les erreurs techniques de ses coéquipières ne permettent pas à Toulouse de développer son jeu et ainsi inquiéter Montpellier. Heureusement, l’équipe de Sylvain Blaise peut compter sur sa capitaine Mathilde Palou, impériale dans sa défense pour garder sa cage inviolée.

Toulouse craque aux tirs au but

L’université de Montpellier. Crédit photo : RS

La seconde période repart sur les mêmes bases que la première, à la 60e minute aucune des deux équipes n’a pris le dessus à son compte et l’essentiel du jeu se déroule au milieu du terrain. Le match manque de rythme est n’est pas complètement lancé. Malgré tout, Montpellier pousse et à la 65e minute, Amandine Givet profite d’une perte de balle de la Toulousaine Audrey Cugat, pour décocher une frappe qui frôle le cadre. Petit à petit, les organismes souffrent et les espaces se font de plus en plus nombreux. L’université de Montpellier en profite et l’entrée de Jade Souag amène du dynamisme sur son côté droit. De son côté, les Hauts-Garonnaises procèdent par contre et profitent de la vitesse de Patricia Martinez et Charlène Talens pour se créer des occasions. Après un score nul et vierge à la fin du match, c’est l’épreuve des tirs au but qui se profilent pour les deux équipes. À ce jeu-là, les Montpelliéraines prennent le dessus sur Toulouse en ne ratant aucun tir (contre trois côtés Paul Sabatier) et l’emportent 3-0.

Composition de l’université Paul Sabatier

Verdier – Gregoire-CufiArcambalPalou – Cugat, Da Costa, TalensChirat, Martinez – Manuez, Garcia.

Remplaçantes : Noizat, Berges, BimaBraunwart, Hernandez.

Composition de l’université de Montpellier

Joly – BogiBourma, Muller, Azais – Bodain, Moussa, Burtin – Champagnac, MazzulaMachado.

Remplaçantes : Gillet, TrinquierSouagPauleau.

 

Réaction de Sylvain Blaise (entraîneur de l’université Paul Sabatier) :

 

 

Réaction de Laurent Mortel (entraîneur de l’université de Montpellier) :