Mercredi 17 janvier avait lieu une activité collage à l’espace seniors de Blagnac, en collaboration avec le peintre Jean-Pierre Condat. Une activité qui permet de travailler l’imagination tout en s’amusant.

« C’est génial, c’est la même odeur de colle que quand on était enfants ». À l’espace seniors de Blagnac, les souvenirs remontent pour certaines adhérentes. Ce mercredi 17 janvier, c’est atelier collage. À travers le style du peintre Jean-Pierre Condat, les personnes présentes doivent éveiller leur créativité. « Je suis un artiste-peintre, mais je n’utilise pas de pinceaux. Je suis collagiste, c’est une technique mixte où l’on favorise des marqueurs. Mon travail se résume en trois phases : dessiner, découper et assembler » explique le peintre qui expose plusieurs tableaux dans la salle.

Tableaux de Jean-Pierre Condat

 

« Il faut se faire plaisir et créer »

Après avoir donné et transmis ses techniques, c’est maintenant aux membres de l’espace seniors de faire parler leur créativité. Et pour Françoise, 70 ans, l’imagination est venue instantanément. « J’ai tout de suite eu l’idée de faire un dessin sur le parc des expositions de Blagnac. Mais en même temps que je vous parle, j’ai d’autres idées qui me viennent. On part sur une idée précise et au final ça change. Il n’y a aucune contrainte et c’est ce que j’apprécie ». Mais pour certains, cet atelier demande de la réflexion avant de pouvoir se lancer : « Il me faut du temps avant de pouvoir réaliser un dessin. Ce qui m’a inspirée, c’est la chorale dont je fais partie » explique Chantal, en dessinant un cœur sur sa feuille.

Il faut oser en vieillissant, se désinhiber (Françoise)

 

Cette activité fait travailler la créativité, mais aussi l’imagination. Pour Françoise, cela permet de se « décomplexer, de revenir en enfance » dans une sensation « agréable ». Nicole, l’animatrice qui a préparé cette activité avec Josiane, exprime aussi les bienfaits pour les seniors. « Avec cet exercice, on recherche de la créativité, il faut se faire plaisir et créer. Il n’y a pas d’âge pour imaginer. Les seniors en redemandent et veulent même faire cela chez eux ».